Publicité

QUESTION D'ACTU

Les bienfaits du sport

S'entraîner pour un marathon rajeunirait les artères des sportifs débutants

Quand un débutant s'entraîne à courir son premier marathon, la rigidité de ses artères diminuerait de l'équivalent de quatre années. 

S'entraîner pour un marathon rajeunirait les artères des sportifs débutants Zamoraa/iStock

  • Publié 15.01.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les bienfaits du sport sont régulièrement vantés par la science. Aujourd’hui, une nouvelle étude met encore une fois en avant les bienfaits de l’exercice physique, et plus particulièrement de la course. D’après une étude parue dans le Journal of the American College of Cardiology, quand un débutant s’entraîne à courir son premier marathon, ses artères pourraient rajeunir de plusieurs années grâce à l’ampleur de la préparation physique.

Pour en arriver à ces conclusions, des scientifiques de l’University College de Londres (Royaume-Uni) ont suivi l’évolution de la pression artérielle centrale (aortique) et la rigidité aortique de 138 coureurs et coureuses novices, sans qualification sportive particulière et en bonne santé. Les sujets étaient âgés de 37 ans en moyenne et devaient courir le marathon de Londres. Pour s’entraîner, il leur était recommandé de réaliser environ trois courses par semaine, soit plus ou moins 15 km, de difficulté croissante et ce pendant 17 semaines. 

Les chercheurs ont ainsi pu constater qu’après ces six mois d’entraînement, les artères des participants avaient rajeuni. Cette diminution de la raideur aortique équivaudrait à une réduction d’environ quatre ans de leur âge vasculaire. 

Des bénéfices plus importants chez les hommes âgés  

Dans le détail, les bénéfices de la course seraient plus importants chez les participants masculins plus âgés et qui courraient plus lentement. Les personnes moins en forme avant le marathon semblent par ailleurs avoir plus bénéficié des bienfaits de l’entraînement au niveau de leurs artères.  

Des résultats d’autant plus intéressants que les artères sont de moins en moins souples avec l’âge, ce qui augmente les risques d’accidents vasculaires cérébraux, d’infarctus et de maladies rénales. “Rester actif réduit votre risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, ainsi que vos risques de décès prématuré”, explique à la BBC le professeur Metin Avkiran de la British Heart Fondation (BHF), qui a financé l'étude. 

“Les personnes ayant une maladie cardiaque ou d'autres problèmes médicaux connus devraient d'abord en parler à leur médecin. Mais pour la plupart des gens, les avantages de l'exercice physique l'emportent sur les risques”, conclut la docteure Charlotte Manisty, chercheuse principale de l’étude. 

L’entraînement intensif peut comporter des risques  

Si vous souhaitez courir un marathon, il est nécessaire de se préparer en amont, plusieurs mois avant. Se lancer brutalement dans l'aventure pourrait être très mauvais pour votre cœur. Débutez chaque séance par un échauffement, augmentez progressivement la distance parcourue et surtout, écoutez votre corps. En effet, s’entraîner de manière trop intensive peut être très mauvais, surtout si cela arrive d’un coup, brutalement. Si vous forciez trop, vous risqueriez de souffrir de claquage, d’hernie discale, d’abîmer vos articulations ou de vous faire des entorses. 

Pour les 18-64 ans, l’OMS recommande de pratiquer au cours de la semaine au moins “150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue”. L’activité d’endurance devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes. 

“Pour pouvoir en retirer des bénéfices supplémentaires sur le plan de la santé, les adultes devraient augmenter la durée de leur activité d’endurance d’intensité modérée de façon à atteindre 300 minutes par semaine ou pratiquer 150 minutes par semaine d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue”, est-il précisé. Pour les personnes plus âgées, les recommandations sont plus ou moins les mêmes sauf contre-recommandations médicales. Enfin, le renforcement musculaire est très encouragé, au moins deux jours par semaine.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité