Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Une femme peut-elle être addict au porno ?

Environ 3 % des femmes et 5 % des hommes pourraient être dépendants à la pornographie.

Une femme peut-elle être addict au porno ? luckyBusiness/iStock

  • Publié 29.12.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Même si la consommation de pornographie concerne les hommes et les femmes, la véritable dépendance est une maladie souvent sous-estimée, d'autant plus quand elle concerne les femmes.

À partir de quand peut-on considérer que regarder de la pornographie devient un problème ? 

Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas le nombre d'heures passées à regarder de la pornographie qui fait la dépendance. Même si cela peut y contribuer, c'est surtout le sentiment de souffrance qui en est associé qui importe.

Lorsque l'on souffre de sa consommation de porno, c'est qu'il peut y avoir un décalage entre les convictions morales ou religieuses ou un lien avec le type de pornographie regardé. Ce sentiment de honte, de dégoût ou de culpabilité s'installe progressivement au fur et à mesure d'une consommation qui devient addictive et peut même aller jusqu'à l'isolement et la dépression.

Qu'en est-il de l'addiction au porno chez les femmes ?

D'après une étude rare sur l'addiction à la pornographie féminine, environ 3 % des femmes pourrait présenter une addiction problématique. L’une des caractéristiques principales de la dépendance est la perte de contrôle avec un visionnage plus long que l'intention de départ.

Progressivement, les tâches quotidiennes sont négligées au profit de la consommation, allant même jusqu'à un manque de sommeil ou des oublis de s'alimenter.

Comment guérir de l'addiction au porno ?

Prendre conscience que l'on a un problème et la première étape pour ensuite aller consulter. Travailler sur la spirale de l'addiction par la thérapie cognitive et comportementale (TCC) notamment, avec un psychologue, un addictologue, ou encore un sexologue, permet de prendre du recul sur son comportement afin de le changer sur le long terme.

 

Source : A M Baranowski et al. Prevalence and Determinants of Problematic Online Pornography Use in a Sample of German Women. The Journal of Sexual Medicine, Volume 16, Issue 8, 1274 - 1282. Portant sur 485 Allemandes volontaires, âgées de plus de 18 ans et étudiantes pour les trois quarts d’entre elles.

 

En savoir plus : “Avant j'étais accro au porno: La méthode pour arrêter la pornographie”, de Florent Badou.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité