• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Obésité et diabète

Le sucre permettrait de lutter contre les mauvaises graisses

Le sucre jouerait un rôle dans la formation du tissu adipeux brun, celui qui permet de brûler les mauvaises graisses. Une piste pour de nouvelles thérapies contre l'obésité et le diabète.

Le sucre permettrait de lutter contre les mauvaises graisses Nadisja/iStock

  • Publié le 17.12.2019 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si la consommation de sucre avait des vertus inattendues contre l'accumulation de mauvaises graisses ? C'est ce que suggère une étude menée par des chercheurs de l'Institut Pasteur de Lille et publiée dans la revue Cell ReportsCes travaux démontrent que la formation des boulettes de gras nécessite un stockage intermédiaire de sucre, appelé glycogène, lors de la formation de la graisse brune — ou tissu adipeux brun — qui permet de brûler le surplus de mauvaise graisse. Une piste intéressante pour combattre l'obésité et la diabète.

Deux types de tissu adipeux

L'obésité se caractérise par une augmentation du tissu adipeux, ce que l'on appelle couramment la graisse. Et les humains, comme tous les mammifères, ont deux types différents de tissu adipeux dans leur corps, le tissu adipeux blanc qui constitue chez l'homme 95% du tissu adipeux, qui stocke l'énergie recueillie dans les aliments et qui est responsable de l'obésité, et le tissu adipeux brun qui permet, lui de brûler le surplus de graisse.

Ce sont ces cellules adipeuses brunes, que l'on retrouve généralement autour du cou, de la clavicule, des reins ou de la moelle épinière, qui, lorsque les températures baissent, brûlent les calories en générant de la chaleur. Autrement dit, le tissu adipeux brun abrite l'énergie qui permet à notre corps de nous adapter aux températures basses, le tissu adipeux blanc constitue, lui, les réserves de gras.

Une stratégie thérapeutique contre l'obésité et le diabète

D'où l'idée que la transformation de graisse blanche en graisse brune serait une bonne stratégie thérapeutique contre l'obésité et le diabète. Or, les chercheurs ont découvert que la formation de gouttelettes de gras dans les cellules adipeuses brunes se réalise au sein de paquets de glycogène qui est la forme de stockage du sucre chez les mammifères.

“Cependant, la mauvaise compréhension des mécanismes qui régissent la différenciation et l'activation des adipocytes brins limite le développement de telles thérapies”, explique l'équipe de l'Institut Pasteur de Lille en soulignant que les travaux menés représentent “une avancée majeure” dans la compréhension des mécanismes fondamentaux du stockage d'énergie dans les cellules.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité