• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Inattention

Smartphones : leur usage est responsable d’une hausse des blessures à la tête

Une étude américaine pointe la responsabilité des smartphones dans l’augmentation des blessures à la tête et au cou. En cause : le manque d’attention des utilisateurs lorsqu’ils se trouvent sur la voie publique.

Smartphones : leur usage est responsable d’une hausse des blessures à la tête Anastasia Nelen/iStock

  • Publié le 08.12.2019 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis leur apparition au milieu des années 2000, les smartphones ont révolutionné notre quotidien, au point de devenir, pour chez certains d’entre nous, indispensables.

Nous accompagnant dans tous nos déplacements, que ce soit dans les transports en commun comme en voiture, nos téléphones ne sont cependant pas sans danger pour notre santé... surtout lorsque nous avons le nez plongé sur leur écran et que nous ne prenons pas garde à notre environnement.

C’est ce que met en lumière une nouvelle étude de la Rutgers New Jersey Medical School, aux États-Unis, et publiée dans la revue JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery. Selon ses auteurs, il existe une corrélation entre l’arrivée de l’iPhone sur le marché mondial en 2007 et l’augmentation des blessures à la tête et au cou. En cause ? La fâcheuse manie qu’ont les utilisateurs à marcher ou à conduire avec leur smartphone vissé dans la main… ce qui les rend plus vulnérables aux obstacles.

Un accident sur deux lié à une distraction au volant

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont passé en revue les dossiers de 2 501 patients des services d'urgence qui ont subi des blessures à la tête et au cou résultant de l'utilisation d'un téléphone cellulaire entre 1998 et 2017. Ils ont constaté une augmentation constante du nombre de blessures au cours de cette période, ainsi que des pointes notables : d’abord 2007, mais aussi 2016, quand a explosé le phénomène Pokémon Go, ce jeu de réalité augmentée dans lequel les joueurs suivent sur leur téléphone dans des lieux réels des personnages animés.

Les blessures les plus courantes recensées sont les coupures, les ecchymoses, les écorchures, les abrasions mais aussi les blessures internes, en particulier autour des yeux et du nez. Plus de 41 % des cas se sont produits à la maison et étaient mineurs. 50% de ces accidents étaient attribuables à la distraction au volant et un tiers à la distraction pendant la marche dans l’espace public. 

Les préados premières victimes

L’analyse des données a montré que les enfants de moins de 13 ans étaient particulièrement touchés par les blessures plus graves, notamment des blessures liées à l’explosion de la batterie du téléphone, ou encore de l’inattention de l’un de leurs parents. Nombreux sont ceux, par exemple, qui ont été touchés par un téléphone laissé tomber par leurs parents.

"Les blessures causées par l'utilisation d'un téléphone cellulaire ont surtout été signalées lors d'incidents de conduite, mais d'autres types de blessures ont été largement sous-déclarées", explique le chirurgien et professeur adjoint à la Rutgers New Jersey Medical School Boris Paskhover.

Pour les chercheurs, "les distractions causées par les téléphones cellulaires sont la principale cause de blessures". Elles "touchent principalement les personnes âgées de 13 à 29 ans", poursuit le Pr Paskhover. "Les résultats suggèrent un besoin d'éducation sur les risques de l'utilisation du téléphone portable et des comportements distraits pendant d'autres activités ainsi que la conduite et la marche."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité