Publicité

QUESTION D'ACTU

Pathologies cardiaques

Fibrillation auriculaire : les anticoagulants perdent en efficacité avec l’âge

Au-delà de 87 ans, l’utilisation de médicaments anticoagulants présenterait plus de risques que de bénéfices. 

Fibrillation auriculaire : les anticoagulants perdent en efficacité avec l’âge Happy_vector/iStock

  • Publié 13.11.2019 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’efficacité d’un médicament peut changer avec l’âge. Des chercheurs de l’université de Californie à San Francisco en ont fait le constat avec les anticoagulants. Ces médicaments sont recommandés chez les personnes âgées souffrant de fibrillation auriculaire, or leur utilisation au-delà d’un certain âge est contre-productive. Dans Circulation : Cardiovasculair Quality and Outcomes, les chercheurs montrent que cela peut augmenter les risques de souffrir d’autres pathologies, voire de décéder.

Réduire le risque d’AVC

Près de 15 000 personnes souffrant de fibrillation auriculaire ont été recrutées pour l’étude. Cette pathologie est un trouble du rythme cardiaque, qui peut provoquer un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une hémiplégie. Pour le premier, le risque est 5 fois plus élevé chez les patients atteints de fibrillation auriculaire. L’utilisation de médicaments anticoagulants est préconisée pour le réduire.

Des effets secondaires dangereux 

Pour cette étude, l’équipe a utilisé un modèle analytique informatique basée sur les informations des patients sur leur mode de vie et leur état de santé. Les chercheurs ont constaté que l’anticoagulant Warfarin n’était plus bénéfique après 87 ans et après 92 ans pour Apixaban. Ils recommandent aux médecins d’analyser les possibles effets secondaires de ces traitements avant de les prescrire : ils peuvent augmenter le risque de cancer ou de maladie du rein. “Nous savons que l'absence de traitement est un problème majeur, explique l’auteur principal Mark Eckman, mais à des âges avancés, peut-être que nous devrions être un peu plus précautionneux dans les choix de médication concernant l’anticoagulation.”

En France, 10% des plus de 85 ans souffrent de fibrillation auriculaire. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité