Publicité

QUESTION D'ACTU

Technologie et santé

Diabète : l'aide des dispositifs connectés sous-utilisée

Depuis quelques années, de nouveaux objets permettent aux personnes diabétiques de gérer plus simplement leur glycémie. D’après une étude américaine, ces outils demeurent trop peu connus de la communauté médicale. 

Diabète : l'aide des dispositifs connectés sous-utilisée Kwangmoozaa/ISTOCK

  • Publié 06.10.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Environ 3,7 millions de personnes sont diabétiques. Ces dernières années, des outils connectés ont été mis au point pour faciliter la prise en charge de la maladie. Des chercheurs américains, rattachés au centre du diabète Joslin ont mené une vaste étude sur ces dispositifs. Ils constatent qu’ils sont encore trop peu connus des équipes médicales. 

Comment intégrer ces outils au système de santé ? 

"Malgré le potentiel de ces programmes pour améliorer le bien-être des personnes diabétiques et réduire la charge qui pèse sur les professionnels et les systèmes de santé, la connaissance et l’utilisation de ces outils sont encore faibles au sein de la communauté médicale", affirment les chercheurs. Ces derniers ont rassemblé des informations sur les différents outils disponibles pour les personnes diabétiques. Par exemple, ils ont étudié le niveau de personnalisation des machines ou encore comment elles ont été fournies aux patients. "La manière dont le soin connecté doit être lié au système de santé actuel reste peu claire aujourd’hui", souligne l’équipe de recherche. Dans le pire des cas, ces outils sont utilisés sans aucun lien avec les consultations chez l’endocrinologue ou le médecin traitant.

Poursuivre les recherches

Les chercheurs suggèrent de réaliser de nouvelles études pour mieux comprendre l’impact de ces nouveaux modes de traitement sur la gestion du diabète en fonction des populations. Ils soulignent que la technologie sera inévitablement un élément important dans la prise en charge de la maladie à l’avenir. 

Des outils plébiscités des patients 

En 2017, la Fédération Française des Diabétiques a mené une étude auprès de patients diabétiques pour les interroger sur leur utilisation des objets connectés. S’ils continuent à les utiliser, c’est principalement parce qu’ils leur permettent d’optimiser la gestion de leur maladie. Une des personnes interrogées confiait : "je peux aller au restaurant avec moins d’appréhension". Les patients constatent également que cela leur a permis d’améliorer leur connaissance d’eux-mêmes, au point que ces applications ou objets sont devenus indispensables à leur quotidien. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité