Publicité

QUESTION D'ACTU

Technologie

Surveillance cardiaque et pulmonaire: les podomètres aussi efficaces que le test de marche

Le test de marche de 6 minutes (TM6) pourrait être remplacé par un suivi via podomètre. C'est ce que révèle une étude présentée au congrès international de l’ERS.

Surveillance cardiaque et pulmonaire: les podomètres aussi efficaces que le test de marche Sasapanchenko/iStock

  • Publié 01.10.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Six minutes. C'est le temps nécessaire pour évaluer les capacités d'endurance des personnes souffrant d'une maladie cardiaque ou pulmonaire. Utilisé pour déterminer la distance que les patients peuvent parcourir dans ce laps de temps, le "test de marche de 6 minutes" (TM6) permet de jauger la réponse globale des systèmes cardio-vasculaire, circulatoire, pulmonaire et musculaire à un niveau d'effort similaire à celui que demandent les activités du quotidien.

Cette épreuve normalisée nécessite la présence d'un technicien, qui vérifie plusieurs paramètres, tels que la tension artérielle, la saturation, la fréquence cardiaque et le niveau de dyspnée – c'est-à-dire la difficulté à respirer – ainsi que de fatigue. En ce sens, le TM6 peut être contraignant puisqu'il est généralement réalisé en clinique.

"Une manière moins coûteuse et plus pratique que les tests normalisés"  

Des chercheurs du système de soins Intermountain, basé à Salt Lake City, aux Etats-Unis, pourraient changer la donne : ils ont démontré que les pas mesurés par un podomètre porté sur le poignet – telles que les montres Fitbit et Apple – peuvent être utilisés pour estimer la capacité d'exercice et déterminer l'état de santé des patients. 

"Cela signifie que nous pouvons suivre leurs progrès plus fréquemment, d'une manière moins coûteuse et plus pratique que les tests normalisés", se réjouit la docteure Denitza Blagev, en charge de l'étude, qui a été présentée au congrès international de la Société européenne des maladies respiratoires (ERS), qui se tient à Madrid, en Espagne, jusqu’au 2 octobre.

Suivre la progression de la maladie à des intervalles plus fréquents

L'essai a été mené pendant 12 semaines sur 52 patients adultes, dont certains présentaient un passif de problèmes respiratoires durant des périodes de forte pollution atmosphérique. En plus de porter un podomètre au poignet pendant ces trois mois, les participants ont rempli des questionnaires sur leurs symptômes respiratoires. Résultat : les chercheurs ont découvert qu'ils pouvaient estimer avec efficacité les résultats d'un patient au test de marche de 6 minutes en se servant des mesures du podomètre.

"Normalement, le TM6 est réalisé une à plusieurs fois par an. Maintenant, nous pourrions être capable d'évaluer les patients sur une base régulière et de savoir si nous devons intervenir si leur TM6 estimé change, envisage Denitza Blagev, qui souligne également la possibilité de suivre la progression de la maladie à des intervalles plus fréquents. Cela représente une amélioration considérable et une praticité accrue pour nos patient".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité