Publicité

QUESTION D'ACTU

Recherche médicale

En multipliant les cellules immunitaires, une thérapie monodosée pourrait soigner plusieurs types de cancer

Des chercheurs californiens ont mis au point une thérapie expérimentale qui stimule la production de cellules immunitaires. Testée sur des souris, la méthode permet de soigner différents types de cancer. 

En multipliant les cellules immunitaires, une thérapie monodosée pourrait soigner plusieurs types de cancer gorodenkoff/istock

  • Publié 27.09.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étude pourrait révolutionner le traitement du cancer. Des chercheurs de l’université UCLA aux États-Unis ont testé une thérapie monodosée sur des souris : elle permet en une seule injection de soigner différentes formes de cancer. Les résultats sont parus dans la revue Cell Stem Cell. 

Des cellules capables d’agir contre différentes formes de cancer 

Les lymphocytes NKT invariants (iNKT) sont des cellules immunitaires capables de lutter contre certaines formes de cancer. Le problème est qu’elles sont présentes en très petite quantité dans le corps humain. Des études précédentes ont prouvé qu’elles sont capables de combattre plusieurs types de cellules cancéreuses. D’autres ont montré que les malades qui ont ces cellules en plus grande quantité vivent en général plus longtemps que ceux qui en ont moins. 

Les chercheurs ont essayé de les démultiplier chez des souris pour tester leurs effets sur les cellules cancéreuses. Pour ce faire, ils ont transformé génétiquement des cellules souches pour qu’elles deviennent des iNKT. Elles ont été implantées chez des souris, atteintes d’un myélome multiple, d’un mélanome ou à qui de la moelle épinière humaine a été transférée. Les cellules génétiquement modifiées ont rempli le même rôle que les cellules iNKT et la croissance des tumeurs a été interrompue. "Ce qui est vraiment enthousiasmant, c'est que nous pouvons donner ce traitement seulement une fois et cela augmente le nombre de cellules iNKT à des niveaux qui permettent de lutter contre le cancer pendant toute la durée de vie de l’animal", explique l’auteure principale de la recherche Lili Yang. D’autres études doivent être réalisées avant d’envisager une application sur l’homme. 

La deuxième cause de décès dans le monde

Trouver de nouvelles thérapies est un enjeu majeur, le cancer est aujourd’hui la deuxième cause de décès à travers le monde d’après l’Organisation mondiale de la santé. En 2015, 8,8 millions de personnes en sont décédées. Pendant la même année, 385 000 nouveaux cas ont été détectés en France et 149 500 décès par cancer ont été enregistrés. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité