Publicité

QUESTION D'ACTU

Test

Alzheimer : les pupilles comme indicateur de la maladie ?

A en croire une nouvelle étude, c'est peut-être dans l'œil que l'on détectera demain la présence de la maladie d'Alzheimer.

Alzheimer : les pupilles comme indicateur de la maladie ? Creatista/iStock

  • Publié 24.09.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


La maladie d'Alzheimer commence à modifier et à endommager le cerveau des années, voire des décennies, avant l'apparition des symptômes. L'identification du risque de la maladie d'Alzheimer est donc primordiale pour en ralentir la progression. Une nouvelle étude, publiée en ligne dans le numéro du 9 septembre 2019, Neurobiology of Aging, décrit une méthode novatrice, peu coûteuse et non invasive. Des scientifiques de la faculté de médecine de Californie à San Diego affirment que, mesurer la vitesse de dilatation d'une pupille lors de tests cognitifs peut aider à dépister les individus présentant un risque génétique accru de la maladie d’Alzheimer avant que le déclin cognitif ne commence.

Avec le vieillissement de la population, les médecins sont confrontés à des pathologies encore complexes. La maladie d'Alzheimer figure en tête de liste. Cette forme de démence entraîne un déclin cognitif progressif, en particulier au niveau de la mémoire. Les personnes touchées perdent peu à peu leur indépendance et ont généralement besoin d'une assistance médicale. Selon la FRM (Fondation Recherche Médicale), 900.000 Français souffrent de cette maladie invalidante en 2019. Ce chiffre grandit de manière alarmante et devrait atteindre plus deux millions en 2040. C’est la première cause de dépendance lourde du sujet âgé et 1ère cause d’entrée en institution (Alzheimer et maladies apparentées).

Les protéines tau se développent dans le locus cœruleus

Le diagnostic n'est pas simple et requiert une analyse complète de l'histoire médicale des patients ainsi qu'une observation détaillée de leur cerveau. Au cours des dernières années, les chercheurs qui ont étudié la pathologie de la maladie d’Alzheimer ont principalement concentré leur attention sur deux facteurs : l’accumulation de plaques protéiques dans le cerveau appelée bêta-amyloïdes et une autre protéine appelée tau. Tous deux ont été associés à la destruction de neurones, entraînant un dysfonctionnement cognitif progressif.

Cette nouvelle recherche est fondée sur l’observation que les protéines tau ont tendance à se développer initialement et à endommager une région du cerveau appelée locus coeruleus (LC). Des recherches antérieures avaient montré que la LC induisait en grande partie les réponses à la dilatation pupillaire. Elle visait donc à déterminer si les accumulations précoces de tau dans le LC pouvaient modifier la dilatation de la pupille de manière à permettre l’identification de la maladie d’Alzheimer pré-symptomatique.

Une étude précédemment publiée de l’équipe de recherche actuelle a démontré que les adultes avec une déficience cognitive légère présentaient une plus grande dilatation des pupilles lors d’un test cognitif, par rapport à un adulte en bonne santé. Fait important, ces différences de dilatation des pupilles sont apparues même lorsque les deux groupes ont obtenu les mêmes résultats aux tests cognitifs.

Les résultats ont donc confirmé une association entre les réponses pupillaires lors de tâches cognitives et les scores de risque génétique pour la maladie d’Alzheimer, malgré le fait que tous les sujets présentaient toujours une cognition normale.

Une preuve que la mesure pupillaire est efficace

« Étant donné les preuves reliant le LC, la protéine tau et l’association entre la réponse pupillaire et les scores de risque polygénique de la maladie d’Alzheimer, ces résultats sont une preuve irréfutable que la mesure de la réponse pupillaire est efficace. Les tâches cognitives pourraient constituer un autre outil de dépistage permettant de détecter la maladie d’Alzheimer avant l’apparition des symptômes », explique Willam Kremen, premier auteur de cette nouvelle étude, qui admet que ce test en est encore au stade de concept et davantage de travail est nécessaire pour vérifier ces résultats.

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/714-Maladie-d-Alzheimer-des-cellules-nerveuses-meurent-et-la-memoire-s-efface

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité