Publicité

QUESTION D'ACTU

Caries

Un gel capable de réparer l’émail endommagé des dents

Une équipe chinoise de chercheurs a mis au point un gel donnant à l’émail dentaire la capacité de s’auto-réparer. À terme, il pourrait éviter aux personnes de développer des caries et donc des plombages.

Un gel capable de réparer l’émail endommagé des dents Bojan89/iStock

  • Publié 01.09.2019 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les caries dentaires sont le résultat d’une maladie infectieuse : les bactéries s’infiltrent dans l’émail de la dent et le déminéralisent, avant de s’attaquer à la dentine. Ainsi détruits, les tissus durs de la dent laissent place à un trou, qu’il faut alors combler et protéger à l’aide d’un plombage, généralement réalisé en porcelaine, en résine ou en métal.

Mais ces matériaux étrangers ont souvent des difficultés à se lier de manière définitive à la surface de la dent, et il n’est pas rare qu’ils finissent par se détacher après quelques années.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Zhejiang, en Chine, a peut-être trouvé une solution à ce problème. Dans une étude publiée dans la revue Science Advances, ils expliquent avoir mis au point un gel capable de régénérer l’émail abîmé.

Un émail d’aussi bonne qualité que l’original

Composé de calcium et de phosphate, les deux éléments de base de l’émail, le gel a été testé sur des dents humaines endommagées et retirées à des patients. Après avoir appliqué le gel sur l’émail, les chercheurs ont laissé les dents pendant 48 heures dans des récipients créés pour imiter l’environnement de la bouche.

Pendant ce laps de temps, ils ont pu constater que le gel avait stimulé la croissance d’un nouvel émail : en l’observant au microscope, ils ont pu voir que ce nouvel émail présentait le même arrangement de cristaux de calcium et de phosphate qu’un émail ordinaire.

Des limites à dépasser

Leurs recherches ne sont cependant pas terminées. En effet, bien que ce nouveau revêtement en émail soit de qualité équivalente à l’émail véritable, il est 400 fois plus mince, ne dépassant pas les 3 micromètres d’épaisseur. Une difficulté que les chercheurs espèrent contourner en appliquant le gel à plusieurs reprises pour reconstruire une couche de réparation de l’émail suffisamment épaisse.

"Plusieurs autres groupes ont essayé de réparer l’émail dentaire avec des mélanges de calcium et de phosphate, mais ils contenaient des grappes de particules plus grosses qui ne collaient pas bien à la surface de la dent", explique le Pr Ruikang Tang, auteur principal des travaux. "Cela a rendu difficile la reconstruction des cristaux d'émail."

Avec son équipe, il teste désormais le gel sur des souris et espère pouvoir l’expérimenter prochainement sur des sujets humains. Il devra cependant s’assurer que les produits chimiques contenus dans le gel sont sûrs, et surtout "que de nouveaux émaux peuvent se former dans l’environnement réel de la bouche, même lorsque les gens mangent et boivent".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité