Publicité

QUESTION D'ACTU

Streams

Insuffisance rénale aiguë : une application mobile peut la détecter plus rapidement

Testée dans un hôpital de Londres, une application mobile permet de détecter en quelques minutes l’insuffisance rénale aiguë chez les patients hospitalisés.

Insuffisance rénale aiguë : une application mobile peut la détecter plus rapidement nito100/iStock

  • Publié 08.08.2019 à 08h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Une "bouée de sauvetage potentielle". C’est ainsi que le personnel du Royal Free Hospital de Londres qualifie Stream dans un article publié sur le site de la BBC. Cette application mobile a en effet une particularité : elle peut analyser les prélèvements sanguins de patients et avertir les infirmières en cas d’insuffisance rénale aiguë. Le tout en moins de 15 minutes.

Un système d’alerte efficace

Responsable de près de 8 000 décès en France en 2015, l’insuffisance rénale concerne aujourd’hui plus de 82 000 personnes, et nécessite le recours à la dialyse ou à la transplantation pour remplacer le rein défectueux. Il s’agit d’une altération du fonctionnement des reins : ces derniers ne filtrent plus correctement le sang. Les déchets et les liquides s’accumulent alors dans l’organisme.

Au Royaume-Uni, où est testée l’appli Streams, l’insuffisance rénale aiguë est responsable chaque année de 10 000 décès. D’où son déploiement en test dans l’hôpital londonien. L’avantage de l’appli est qu’elle envoie envoie directement aux cliniciens les résultats d’analyse sanguine sous la forme de graphiques et de résultats faciles à lire.

L’un de ces tests recherche par exemple les taux de créatinine, un déchet métabolique censé être filtré par les reins. Des informations sur d’autres marqueurs sanguins peuvent aider les professionnels de santé à diagnostiquer rapidement les patients souffrant d’insuffisance rénale.

"C'est un énorme changement que de pouvoir recevoir des alertes à propos des patients n'importe où à l'hôpital", a ainsi déclaré à la BBC Mary Emerson, infirmière principale au Royal Free Hospital.

Un diagnostic plus précoce

Mais l’appli Streams permet-elle vraiment une prise en charge plus rapide des patients concernés ? C’est en tout cas ce que montre une étude de ses résultats par l’University College London.

Dans une étude publiée dans la revue Nature Digital Medicine, les chercheurs ont évalué les données provenant d’environ 12 000 alertes sur des insuffisances rénales aiguës détectées par Stream. Si les résultats ont montré que le taux de récupération des patients ne subissait "aucun changement radical", ils montrent toutefois une "amélioration significative" dans le diagnostic rapide de l’insuffisance rénale.

"Nous devons collecter beaucoup plus d'informations sur cette technologie et nous devons l'examiner sur une période plus longue", explique ainsi Sally Hamour, spécialiste des reins au Royal Free et consultante sur l’appli. "Mais il est certain que certains patients sont très malades, que les informations parviennent très rapidement à la bonne équipe et que nous pouvons alors mettre en place des mesures pour tenter de le protéger en toute sécurité et d’inverser les conséquences sur sa fonction rénale."

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité