Publicité

QUESTION D'ACTU

Briser le tabou

Pilule du lendemain : comment fonctionne la contraception d’urgence ?

La pilule du lendemain est une option sûre pour empêcher une grossesse en cas de rapport non protégé. Sa prise reste pourtant taboue et entravée par de nombreuses idées reçues. On fait le point.

Pilule du lendemain : comment fonctionne la contraception d’urgence ? fizkes/iStock

  • Publié 03.08.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La pilule du lendemain a beau être un moyen sûr et efficace pour éviter une grossesse en cas d’oubli ou de défaillance de contraception, nombreuses sont les jeunes femmes à ignorer comment fonctionne ce contraceptif d’urgence, ni dans quels délais il peut être utilisé.

C’est ce que révèlait une enquête réalisée par Santé Publique France début juillet auprès de femmes âgées de 15 à 29 ans. 40% d’entre elles pensent ainsi que la contraception d’urgence n’est active que dans les 24 heures suivant un rapport sexuel non protégé. Seules 1% des sondées a donné la bonne réponse : la contraception d’urgence peut se prendre dans les cinq jours suivant le rapport.

La peur d’un risque pour la santé

Si elles sont insuffisamment informées des délais pour prendre la pilule du lendemain, 60% des femmes moins de 30 ans pensent qu’elle présente un "risque pour la santé" et 54,3% la jugent dangereuse. "Ce résultat n’est sans doute pas sans lien avec la 'crise des pilules' survenue en 2013 qui a directement impacté cette tranche d’âge dans son usage de la contraception", analyse l’agence dans son rapport.

Parfois, cette crainte est alimentée par les pharmaciens eux-mêmes. Dans un article édifiant publié mercredi 31 juillet, Libération relate le cas d’une jeune femme à qui un pharmacien a dit : "Attention, la pilule du lendemain, c’est trois fois maximum."

Pourtant, aucune étude ne fait mention de cas de stérilité ou d’un quelconque risque pour la santé. "Ces pilules sont complètement sûres. Bien qu’elles ne soient pas prévues pour être utilisées comme méthode contraceptive régulière, leur usage répété est sûr. Les femmes doivent pouvoir y accéder aussi souvent qu’elles en ont besoin", écrit ainsi l’International Consortium for Emercency Contraception dans un rapport daté de cette année.

La peur d’être jugée

De manière générale, si la pilule du lendemain reste mal connue des jeunes femmes, c’est sans doute parce qu’elle reste taboue, certains pharmaciens qui la délivrent n’hésitant pas à porter un jugement sur les jeunes femmes qui en font la demande. "Vous voyez ce que ça fait de coucher avec n’importe qui ?", a ainsi lancé une pharmacienne à Jeanne, 17 ans, lorsqu’elle lui réclame la contraception d’urgence, dont l’histoire est rapportée par Libération.

Le quotidien relate aussi l’histoire d’Aline, qui s’est fait traiter d’irresponsable avant de se voir gratifier d’un : "Attends-toi à être stérile à force d’en avaler."

Pilule du lendemain, mode d’emploi

Délivrée sans ordonnance, de façon anonyme et gratuite pour les moins de 15 ans, la pilule du lendemain est un contraceptif d’urgence sous la forme d’un comprimé à prendre en une seule prise après un rapport à risque pour empêcher une grossesse non-désirée. Son action bloque ou retarde l’ovulation.

Plus elle est prise tôt, plus la pilule du lendemain est efficace : 95% si elle est prise dans les 24 heures, 60% si elle est prise dans les 48 heures. Les pilules à base de lénovorgestrel sont efficaces jusqu'à 72 heures et celles à base d'ulipristal jusqu'à 5 jours. Des nausées, des maux de tête, de ventre, de petits saignements peuvent survenir dans les jours suivant la prise. Ils sont temporaires et sans gravité.

Il est conseillé d’utiliser des préservatifs durant au moins les 7 jours suivants la prise de la pilule du lendemain. En cas d’oubli de pilule, reportez-vous à la notice ou demandez conseil en pharmacie pour savoir si vous pouvez continuer à la prendre en étant protégée.

Il est aussi recommandé de faire un test de grossesse 15 jours minimum après la prise de la pilule du lendemain si les règles ont du retard ou si elles sont moins abondantes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité