Publicité

QUESTION D'ACTU

Pic épidémique

Alerte à la varicelle dans 12 régions

Le réseau de surveillance Sentinelles a identifé une forte présence du virus de la varicelle dans 12 régions. Le Sud de la France est particulièrement touché. 

Alerte à la varicelle dans 12 régions

  • Publié 28.06.2013 à 17h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Le début des vacances pourrait être gâché pour de nombreux parents, non pas par la météo capriceuse mais par la varicelle. En effet, dans son dernier bulletin, le réseau de surveillance Sentinelle a identifié la semaine dernière 12 foyers régionaux de forte activité pour cette maladie, essentiellement dans le Sud de la France. 


En France métropolitaine
, la semaine dernière, l’incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimée à 50 cas pour 100 000 habitants.
Douze foyers d’activité régionale ont été notés, forte en Languedoc-Roussillon (229 cas pour 100 000 habitants), Corse (131), Provence-Alpes-Côte-d'Azur (104), Lorraine (93), Rhône-Alpes (70) et Champagne-Ardenne (47), et modérée en Nord-Pas-de-Calais (39), Centre (32), Midi-Pyrénées (30), Haute-Normandie (29), Ile-de-France (21) et Limousin (21).


Rappelons que la varicelle est certainement la maladie infantile virale la plus contagieuse et la plus fréquente. Elle est due au virus varicelle-zona (VZV), un virus de la famille de l’herpès. Cette maladie infantile se transmet par la salive et par contact avec les lésions de la peau ou avec du matériel contaminé. Une personne est contagieuse quatre jours avant l’apparition des vésicules (période d’incubation) et jusqu’à ce que la dernière croûte soit formée.


Les principaux symptômes sont entre autres une fièvre modérée, des maux de tête, une toux légère et le nez qui coule. Les lésions de la peau, typiques, apparaissent un peu plus tard : on observe de petites taches rouges sur le visage et le tronc, accompagnées de démangeaisons. Elles s’étendent à l’ensemble du corps et deviennent des petits boutons (vésicules) contenant un liquide clair extrêmement contagieux.

Au bout de quelques jours, ces vésicules sèchent pour former une croûte qui finit par tomber, laissant une cicatrice rouge et blanche qui disparaîtra en quelques mois.


En fonction des symptômes de l’enfant, le médecin peut prescrire des désinfectants cutanés ou des antihistaminiques contre les démangeaisons. Il est parfois nécessaire de soulager la fièvre avec du paracétamol, en revanche l'aspirine et l'ibuprofène sont contre-indiqués en cas de varicelle.

Pour respecter les règles d’hygiène et empêcher l’enfant de se gratter :

  • coupez et brossez au savon les ongles de l’enfant ;
  • donnez-lui des douches plutôt que des bains (le contact prolongé avec l’eau freine le séchage des croûtes) ;
  • pratiquez un nettoyage antiseptique des boutons une fois par jour.

Si un cas survient dans une collectivité d'enfants, l'éviction n'est pas obligatoire. En revanche, il est fortement recommandé d'avertir le personnel d'une possible contagion.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité