Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies cardio-vasculaires

Nouveaux-nés : la taille et le poids de naissance prédisent les risques de troubles cardiaques

Un indice pondéral ou indice de masse corporelle faible chez le nouveau-né augmenterait le risque d’avoir un ventricule gauche plus grand. 

Nouveaux-nés : la taille et le poids de naissance prédisent les risques de troubles cardiaques SbytovaMN/ISTOCK

  • Publié 30.07.2019 à 17h03
  • |
  • |
  • |
  • |


La taille compte chez les nouveaux-nés. Elle permet de prédire le risque de contracter certaines maladies plus tard. Des chercheurs américains montrent que lorsqu'on associe le poids et la taille, les prédictions sont plus justes. Dans Early Human Development, ils expliquent qu’un indice de masse corporelle ou un indice pondéral trop faible augmente le risque de troubles cardiaques. 

Plus de données pour un résultat plus complet 

La plupart des études s’intéressent uniquement au poids de naissance, mais pour le Dr Brian Stansfield, ajouter la taille permet d’avoir des données plus précises. "Le poids de naissance, qui est important, informe seulement sur une partie de la croissance foetale, explique le chercheur, alors que prendre également en considération la taille donne une vision plus complète de la croissance foetale et de la trajectoire de croissance."

Le risque d’une hypertrophie ventriculaire gauche 

379 adolescents en bonne santé ont participé à la recherche. Les chercheurs ont récupéré les données sur leur poids et taille de naissance. Un indice pondéral, qui correspond au poids divisé par la taille au cube, faible est associé à un risque plus élevé d’avoir un ventricule gauche plus gros. Or l’hypertrophie ventriculaire gauche augmente le risque de maladie cardiovasculaire. Les scientifiques précisent que l’indice de masse corporelle, soit le poids divisée par la taille au carré, est également un bon indicateur, mais ils ont préféré l’indice pondéral car il donne plus d’importance à la taille, comme elle est au cube. 

Prendre en compte la proportionnalité des nouveaux-nés plutôt que leur poids seul permet aussi de considérer des physionomies différentes : un bébé né de parents de petite taille sera probablement plus petit que la moyenne, mais il n’aura pas forcément de problème de santé lié à sa taille. À l’inverse, cela peut permettre d’identifier des nouveaux-nés trop petits et trop légers à cause d’un retard de croissance in utero. D'après l'Organisation mondiale de la santé, un bébé sur sept serait en sous-poids à la naissance dans le monde. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité