Publicité

QUESTION D'ACTU

Vacances

Pas de miracle contre le mal des transports

On considère que 3 millions de Français souffrent régulièrement du mal des transports. En période de vacances, c'est un vrai handicap pour lequel il n'existe malheureusement pas de remède miracle. Malgré tout, quelques conseils de bon sens peuvent vous aider.

Pas de miracle contre le mal des transports Kasto80/iStock

  • Publié 25.07.2019 à 12h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Statistiquement, le mal des transports touche une personne sur trois au moins une fois dans sa vie. Les seuls à en être "protégés" sont les nouveaux-nés ou les personnes très âgées. En dehors de ces deux situations "extrêmes", le risque existe pour tout le monde d'être confronté à ces malaises, ce risque étant plus important pour les jeunes, les personnes en surcharge pondérale et les femmes.

La voiture ne provoque sue 3 à 5% des malaises contre 5 à 10% pour l'avion et 25 à 30% pour le bateau. Si vous en êtes victime, oubliez le rêve de participer à la conquête de la planète Mars, le risque d'être nauséeux dans le vaisseau Soyouz ou la navette américaine est de ... 50% !

Choisissez le train !

Pour être certain de ne pas être malade, il vaut mieux choisir le train. Ou bien - mais cela change un peu la nature du voyage ...- le cheval qui n'entraîne aucun malaise contrairement aux déplacements à dos de chameau ou d'éléphant !

Et puis, même si cela ne résout pas votre problème, sachez que l'homme n'est pas le seul à souffrir du mal des transports: chats et chiens peuvent partager ces moments désagréables, et même les poissons rouges qui, transportés par bateau dans leur aquarium sont frappés du ... mal de mer !

Comment lutter contre le mal

Que faire pour voyager sans subir ce fameux mal des transports ? D'abord interrompre régulièrement le voyage par de courtes pauses: cela permet de ne pas atteindre les phases les plus graves de ce mal qui se traduit d'abord par une sensation de malaise, puis des nausées et vomissements et, ensuite, des troubles plus graves qui peuvent aller jusqu'à la prostration voire l'évanouissement.

Ensuite, il existe de petites "ruses" pour lutter contre ce mal :

- S'allonger, pour réduire au maximum les mouvements qui vont déclencher le mal des transports.

- S'alimenter avant le voyage pour ne pas avoir l'estomac vide.

- Boire sucré de temps en temps durant le trajet.

- Essayer de contrôler sa respiration en inspirant et en expirant profondément.

Certains médicaments peuvent apporter un soulagement. L'homéopathie semble donner de bons résultats mais en se traitant avant, pendant et après le voyage ... une sorte de psychothérapie !

Mais comme ancien médecin de courses au large, je ne saurai mieux vous indiquer que ce conseil que je donne à chaque fois que l'on me parle de mal de mer: "Pour ne pas être malade en bateau, le meilleur moyen consiste à s'allonger ... sous un pommier!".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité