Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé cutanée

Soleil : attention aux champignons d’été !

Le pityriasis versicolor se manifeste par des taches sur le haut du corps. 

Soleil : attention aux champignons d’été ! blueringmedia/istock

  • Publié 14.07.2019 à 17h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L’été, la plage, le soleil… Et les champignons ! Avec la transpiration, certains d’entre eux se développent particulièrement, comme le pityriasis versicolor. Cette mycose bénigne peut cependant se soigner facilement. 

Qu’est-ce que le pityriasis versicolor ?

Le pityriasis versicolor est du à une levure appelée Malassezia. Elle est naturellement présente à la surface de la peau mais chez certaines personnes, elle peut proliférer de manière anormale. Comme beaucoup d’autres champignons, le pityriasis versicolor se développe particulièrement dans les milieux acides.

L’été, avec la transpiration et le PH acide du corps, la peau devient un environnement idéal. Certains facteurs peuvent augmenter les risques de le voir apparaître : des vêtements qui ne laissent pas respirer la peau, une hypertranspiration ou encore les troubles du système immunitaire. Les adolescents seraient d’ailleurs plus susceptibles de contracter l’infection. 

Une gêne esthétique

De manière générale, le champignon ne provoque pas de douleurs, même si certaines personnes peuvent ressentir quelques démangeaisons, comme le précise le National Health Service britannique. La principale gêne associée au pityriasis versicolore est esthétique : le champignon laisse des traces qui peuvent être marrons, roses ou rouges en fonction de la couleur de peau. Les petites tâches se développent progressivement jusqu'à se regrouper et s’agrandir. Elles apparaissent sur le haut du corps : cou, bras et dos. 

Comment se soigner ?

Pour soigner le pityriasis versicolor, il est nécessaire d’appliquer des crèmes antifongiques. En général, l’infection disparaît assez rapidement. Au bout de quelques semaines, la peau bronze à nouveau normalement, mais le risque de récidive est important. Dans 90% des cas, les personnes atteintes par le champignon auront une deuxième infection dans les deux ans. Pour 10% des individus, les récidives seront fréquentes sur le long terme. Dans ce genre de cas, les médecins suggèrent d’appliquer les crèmes de manière préventive avant le début de l’été. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité