Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Un excès de fer dans l’organisme pourrait favoriser les infections cutanées

Une vaste étude montre que trop de fer dans le corps peut conduire à une résistance des bactéries responsables des infections de la peau. 

Un excès de fer dans l’organisme pourrait favoriser les infections cutanées spukkato

  • Publié 01.07.2019 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les vertus du fer pour rester en bonne santé sont connues depuis longtemps : production d’énergie corporelle, prévention de l’anémie… Mais quand est-il de l'excès de fer ? Des chercheurs ont analysé cette question dans une vaste étude portant sur une cohorte de 500 000 adultes originaires du Royaume-Uni. Les données de cette recherche publiée dans la revue Plos One Medicine sont issues de la UK Biobank, une vaste étude à long terme réalisée au Royaume-Uni.

L'effet de l'augmentation génétique du taux de fer

"Nous avons utilisé une méthode statistique, appelée randomisation mendélienne, qui utilise des données génétiques pour mieux estimer l'effet causal de la teneur en fer sur 900 maladies et affections", explique le Dr Beben Benyamin, co-auteur principal de l'étude et généticien à l'Université d'Australie du Sud (Adélaïde).

Des recherches antérieures ont montré que le fer pourrait favoriser la survie et la croissance de bactéries, mais cette théorie a fait l’objet de plusieurs réfutations scientifiques. Cette étude mondiale est toutefois la première à utiliser des données de population à grande échelle pour étudier le lien entre les niveaux élevés de fer et les infections bactériennes de la peau.

"Nous avons pu déterminer rapidement et efficacement l'effet de l'augmentation génétique du taux de fer sur des centaines de résultats cliniques pertinents en utilisant des données qui ont déjà été saisies", explique Dipender Gill, de l’Imperial College de Londres, médecin et co-auteur principal de l’étude.

D'autres recherches sont nécessaires 

En effet, si l’étude a confirmé la capacité du fer à protéger contre l'anémie ainsi que son rôle dans la réduction du risque d’hypercholestérolémie et de cholestérolose de la vésicule biliaire, elle a également révélé qu'un taux élevé de fer peut causer des infections cutanées. 

"Notre étude a mis en évidence l'effet néfaste d'un taux de fer plus élevé sur le risque d'infections de la peau et des tissus mous, notamment aux mains, aux bras, aux orteils, aux pieds et aux jambes", développent les chercheurs. L'étape suivante consistera à déterminer si la manipulation directe des niveaux de fer améliore les résultats pour la santé grâce à des essais cliniques. Les chercheurs précisent par ailleurs que la nature modifiable et variable de la teneur en fer nécessite "un examen plus approfondi".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité