Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Ballonnements abdominaux : ils sont surtout favorisés par l’excès de sel

La diminution des apports en sel pourrait être un moyen efficace de réduire les ballonnements abdominaux tout en permettant aux personnes ballonnées de maintenir une alimentation saine et riche en fibres.

Ballonnements abdominaux : ils sont surtout favorisés par l’excès de sel jirkaejc /istock

  • Publié 29.06.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon une nouvelle analyse de l’étude Dietary Approaches to Stop Hypertension-Sodium (DASH-Sodium), un apport élevé en sodium serait le principal responsable des ballonnements abdominaux.

Le régime DASH à haute teneur en fibres augmente également les ballonnements chez les participants dans cet essai comparativement à un régime témoin à faible teneur en fibres, mais cet effet serait surtout dépendant de la teneur en sodium du régime. Il est probable que la richesse en sel modifie la fermentation intestinale des fibres. L'étude est publiée dans l'American Journal of Gastroenterology.

Une ré-analyse d’un large essai contrôlé

Des scientifiques du Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health ont ré-analysé les données d'un vaste essai clinique, l’étude Dietary Approaches to Stop Hypertension-Sodium (DASH-Sodium), mené il y a 20 ans, et parrainé par le National Heart, Lung and Blood Institute. Réalisé dans quatre centres cliniques en 1998-1999, il comparait le régime DASH, un régime à haute teneur en fibres qui est relativement pauvre en graisses et riche en fruits, noix et légumes, par rapport à un régime témoin à faible teneur en fibres.

Chacun des deux régimes a été testé avec trois niveaux de sodium et les 412 participants étaient tous hypertendus au début de l'essai. L'essai a été mis sur pied principalement pour déterminer l'effet du sodium alimentaire et d'autres facteurs sur la pression artérielle, mais il comprenait des données sur les ballonnements.

Impact majeur du sodium

Avant l'essai, 36,7% des participants avaient signalé des ballonnements abdominaux, ce qui est plus ou moins conforme aux enquêtes nationales sur la prévalence des ballonnements. Le régime DASH à haute teneur en fibres augmente le risque de ballonnements d'environ 41% par rapport au régime témoin à faible teneur en fibres. Les hommes seraient plus sensibles à cet effet que les femmes.

Mais il ressort également que le sodium est un facteur de risque plus important de ballonnement. En combinant les données des régimes DASH et des régimes témoins et en comparant l'apport en sodium le plus élevé par rapport au plus faible, il apparaît que les versions riches en sodium de ces régimes augmentent globalement le risque de ballonnements d'environ 27% par rapport aux version faibles en sodium.

Relative importance des fibres

On estime que le ballonnement affecte jusqu'à un tiers de l'ensemble des adultes et plus de 90% de ceux qui souffrent du syndrome du côlon irritable. Le ballonnement est caractérisé par l'accumulation d'un excès de gaz dans l'intestin. La production de gaz peut être attribuée à des bactéries intestinales productrices de gaz qui décomposent les fibres. Il existe également des preuves que le sodium peut stimuler les ballonnements. Cette étude est la première à examiner le sodium comme cause majeure des ballonnements dans le contexte d'une alimentation pauvre en fibres et riche en fibres.

Le ballonnement est l'une des principales plaintes digestives et il peut être augmenté par une alimentation riche en fibres chez certaines personnes. Ces résultats suggèrent que ces personnes ballonnées pourraient être en mesure de réduire leur désagrément en réduisant leur apport en sel, et donc sans compromettre leur apport en fibres.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité