Publicité

QUESTION D'ACTU

Témoignage

Après 13 fausses couches, une Britannique donne naissance à son premier enfant

Après 13 grossesses qu’elle n’a pas pu mener à terme en raison de problèmes de santé, une Britannique a enfin donné naissance à une petite fille. Elle raconte son parcours du combattant à la BBC.

Après 13 fausses couches, une Britannique donne naissance à son premier enfant Facebook/Laura Worsley

  • Publié 27.06.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


En septembre dernier, Laura Worsley et son mari Dave ont eu l’immense joie d’accueillir Ivy, leur premier enfant. Une toute petite fille née à 30 semaines d’aménorrhées (30 SA).

En effet, avant de pouvoir enfin tenir leur bébé dans ses bras, Laura Worsley a dû endurer 13 fausses couches, rapporte la BBC, qui relate son histoire dans un long article.

Deux pathologies rares diagnostiquées

Tout débute en 2008, quand le couple apprend qu’il va accueillir son premier enfant. Mais très vite, Laura fait une fausse couche. En suivent deux autres, qui dévastent le couple et lui font comprendre que quelque chose ne va pas. Pourtant, les médecins conseillent à la jeune femme de persévérer.

Après avoir perdu leur quatrième enfant, Laura et Dave consultent une professeure de l'hôpital universitaire de Coventry, qui décèle chez Laura un syndrome des antiphospholipides, également appelé "syndrome du sang collant", qui peut entraîner des fausses couches récurrentes. "On nous a dit qu'une forte dose d'acide folique pourrait régler le problème, mais ce n'est pas le cas", se remémore Laura, dont les grossesses n'ont jamais progressé au-delà de quelques semaines.

"Nous avons participé à des essais, effectué tous les tests et essayé différents médicaments en espérant que quelque chose fonctionnerait." Deux de ses grossesses ont dépassé les 12 semaines : deux garçons, Graceson et Leo, décédés en 2015 et 2017. Elles ont révélé que la jeune femme souffre aussi d’intervillositis histiocytaire chronique, une pathologie rare du placenta au fort taux de récurrence. 

Une grossesse à haut risque

Alors que le couple est sur le point d’abandonner, le médecin qui les suit les convainc de faire un dernier essai après avoir pris des médicaments pour améliorer la muqueuse utérine. Laura tombe alors enceinte une quatorzième fois.

La jeune femme a été obligée de prendre des stéroïdes pendant sa grossesse afin de supprimer son système immunitaire. L’objectif : permettre à la grossesse d’atteindre 24 SA, moment où un bébé devient viable.

Suivie de très près, Laura a enfin pu mener sa grossesse jusqu’à 30 SA. Sa petite Ivy est née par césarienne en septembre 2018 et a dû rester dans une couveuse pendant 11 semaines le temps de prendre du poids et de soigner une bronchiolite.

"Je la regarde et je pense que des miracles se produisent", a déclaré Laura. "À travers mon histoire, je veux donner aux autres l'espoir et la force de continuer même lorsque tout semble impossible."

Qu’est-ce qu’une fausse couche ?

Touchant 15% des grossesses, la fausse couche désigne la fin spontanée d’une grossesse et l’expulsion du fœtus avant le 5e mois de grossesse. Événement douloureux, parfois traumatisant et encore tabou, cette interruption spontanée de la grossesse survient généralement avant 14 semaines d’aménorrhées.

Elle peut se traduire par des saignements vaginaux plus ou moins abondants, souvent accompagnés de douleurs au bas ventre et dans le dos, dues aux contractions utérines. Dans la grande majorité des cas, la fausse couche spontanée est un arrêt naturel de la grossesse car l'embryon ou le fœtus n'est pas viable en raison d'une anomalie de son développement. Dans d'autres cas moins fréquents, la fausse couche peut être due aux conséquences d'une maladie chronique de la mère comme le diabète ou l'hypothyroïdie ou à des infections comme la toxoplasmose, la rubéole ou la listériose. Bien souvent, la cause n'est pas retrouvée, et seuls des facteurs de risques peuvent être identifiés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité