Publicité

QUESTION D'ACTU

Ophtalmologie

Myopie : près de 4 adultes sur 10 sont concernés en France

En France, 20,48% des enfants de 0 à 18 ans et 37% des adultes sont myopes, selon la plus grande étude jamais menée sur le sujet. 

Myopie : près de 4 adultes sur 10 sont concernés en France grinvalds /istock

  • Publié 13.06.2019 à 15h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Lors du 125ème congrès de la Société Française d'Ophtalmologie, le Pr Nicolas Leveziel, chef du service d’ophtalmologie au CHU de Poitiers a présenté les premières données de la plus grande étude jamais menée sur la myopie en France.

Initiée en 2016, elle s'appuie sur l'analyse des données anonymisées collectées depuis 5 ans par 696 magasins KRYS GROUP auprès de 4 millions de clients. L'objectif est de mieux connaître les données d'incidence de la myopie, un trouble visuel de plus en plus répandu puisqu'il est estimé que sa prévalence doublera dans le monde d'ici 2050. 

20,48% des enfants et 37% des adultes sont myopes 

Les réfractions (des examens destinés à caractériser et mesurer l'importance du défaut optique de l'oeil) de plus de 2 700 000 adultes et 500 000 enfants ont été analysées. Les fréquences calculées ont ensuite été rapportées à la population générale française via un facteur de correction, afin d'établir une représentation la plus fidèle possible.

Résultats : "20,48% des enfants de 0 à 18 ans sont myopes, un chiffre qui monte à 37% chez l'adulte, indique le CHU dans un communiqué. Dans le détail, la myopie faible concerne 20,5% des sujets pédiatriques. L'hypermétropie, retrouvée chez 13% des adultes, est présente chez 5,4% des enfants qui recourent à une correction optique. Elle pourrait cependant être sous-évaluée à ce stade de l'étude, les hypermétropes ne ressentant pas systématiquement le besoin de recourir à une correction optique. Quant à la presbytie, sa prévalence est évaluée à 58% après 40 ans". 

Certains facteurs correctifs sont toutefois encore à effectuer selon le Pr Leveziel d'ici à la fin de l'étude, prévue pour 2022, afin d'améliorer encore l'extrapolation des résultats à la population générale.

Une anomalie de la vision de loin

La myopie est une anomalie de la vision qui se traduit par une vue nette de près et une vue floue de loin. De plus en plus fréquente, elle est corrigée par les lunettes, les lentilles et désormais la chirurgie réfractive. 

Elle apparaît généralement à l’âge scolaire (dans l’enfance ou l’adolescence). Dans la myopie légère à modérée, elle évolue jusque vers 25 ans, où elle a tendance à se stabiliser. Dans ce cas, les myopies ne dépassent pas –5  à –6 dioptries.
Certaines myopies fortes, appelées "myopies maladies", évoluent toute la vie et vont au-delà de –6 dioptries (jusqu’à –30 dioptries). Dans ce cas, elles nécessitent une surveillance régulière par un ophtalmologue, ainsi qu’une adaptation de la correction optique tout au long de la vie.
Attention toutefois, dans la myopie faible (qui est la forme la plus fréquente) le trouble de la vision de loin apparaît très progressivement et les enfants (ou les adolescents) ne s’en plaignent que tardivement. En revanche, ils cherchent très tôt à le compenser en se rapprochant pour lire de près et peuvent souffrir de maux de tête.

La lumière naturelle, un remède contre la myopie ?

En juin 2018, des chercheurs avaient confirmer l'hypothèse selon laquelle le déficit de lumière naturelle est un déclencheur important dans le développement de la myopie. Ils ont identifié 161 nouveaux gènes responsables du développement de la myopie, dont la grande majorité déclenche cette maladie oculaire lorsqu’ils ne reçoivent pas assez de lumière tout en étant très sollicités.

"Envoyer ses enfants jouer dehors pendant deux heures chaque jour à la lumière reste le meilleur moyen de prévenir la myopie", conclut Norbert Pfeiffer, auteur principal de l’étude. Certains pays comme Taïwan ont ainsi aménagé la scolarité en ajoutant du temps à l’extérieur. La myopie y baisserait de 10% chaque année.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité