Publicité

QUESTION D'ACTU

Innovation

Arthrose : un pansement qui régénère le cartilage

Des chercheurs français viennent de mettre au point un "pansement" articulaire capable de régénérer les cartilages en cas de lésions importantes des articulations ou d’arthrose débutante. 

Arthrose : un pansement qui régénère le cartilage Inserm/Chappard, Daniel

  • Publié 17.05.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


S’approche-t-on d’un traitement curatif de l’arthrose ? C’est ce que laisse espérer cette innovation, mise au point par des chercheurs de l’Inserm et de l’Université de Strasbourg.

Jusqu’ici, aucun traitement spécifique de cette maladie dégénérative qui touche 10 millions de Français n’existe sur le marché. Les traitements disponibles sont des traitements dits "symptomatiques", c’est-à-dire destinés à soulager la douleur et l’enraidissement, mais n’ont que peu d’effet sur l’évolution naturelle de la maladie. Les seules options thérapeutiques disponibles, comme la microgreffe ou la pose d’une prothèse, s’avèrent toutes invasives et/ou douloureuses pour les patients, et ont souvent une efficacité limitée.

Mais cette découverte pourrait changer la donne. Dans un article publié dans la revue Nature Communications, les chercheurs expliquent être parvenus à mettre au point un pansement pour le cartilage. Inspiré des pansements de nouvelle génération qui forment comme une seconde peau sur les plaies cutanées, il permet de régénérer le cartilage articulaire.

"L’implant que nous avons développé se destine à deux cas en particulier, d’une part les grandes lésions du cartilage et d’autre part les arthroses débutantes", explique la professeure Benkirane-Jessel, qui a dirigé les recherches sur cet implant ostéoarticulaire.

Un pansement à cartilage en deux couches

Dans le détail, cet implant "seconde peau" est composé de deux couches successives. La première, qui fait office de support comme pour les pansements classiques, est une membrane composée de nanofibres de polymère et dotée de petites vésicules contenant des facteurs de croissance en quantités similaires à celles que nos cellules sécrètent elles même. La seconde est une couche d’hydrogel chargée d’acide hyaluronique et de cellules souches provenant de la moelle osseuse du patient lui-même. Ce sont ces cellules qui vont permettre au cartilage de l’articulation de se régénérer.

Pensé pour l’articulation du genou et de l’épaule, ce "pansement à cartilage" pourra aussi être utilisé pour l’articulation temporo-mandibulaire, liée à la mâchoire. Dans son communiqué, l’Inserm précise que "l’équipe de chercheurs a d’ores et déjà mené des essais concernant des lésions cartilagineuses chez le petit animal, la souris et le rat, ainsi que chez le grand animal, la brebis et la chèvre, des modèles très adaptés à l’étude comparée des cartilages avec l’homme".

Prochaine étape : lancer un essai chez l’homme avec une petite cohorte de 15 patients.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité