Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation

Manger des noix pendant la grossesse améliore le développement cérébral de l’enfant

La nutrition maternelle est un facteur déterminant du développement du cerveau fœtal. 

Manger des noix pendant la grossesse améliore le développement cérébral de l’enfant Michael Burrell / istock.

  • Publié 08.05.2019 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Manger des noix au cours du premier trimestre de la grossesse améliore le développement neurologique de l'enfant à naître, selon une nouvelle étude publiée dans l’European Journal of Epidemiology. On parle ici des noix, mais aussi des noisettes, des amandes, des arachides et des pignons de pin.

Pour tirer cette conclusion, 2 200 mères et leur enfant ont été suivis en Espagne. L’alimentation des futures mamans a été évaluée à l’aide de questionnaire, et le développement neuropsychologique des enfants a été analysé à l'aide de plusieurs tests 18 mois, 5 ans et 8 ans après leur naissance.

Fonction cognitive, capacité d'attention et mémoire

Les résultats ont montré que le groupe d'enfants dont les mères ont mangé plus de noix pendant le premier trimestre de la grossesse a obtenu de meilleurs résultats dans tous les tests mesurant la fonction cognitive, la capacité d'attention et la mémoire.

"La nutrition maternelle est un facteur déterminant du développement du cerveau fœtal et peut avoir des effets à long terme", explique Florence Gignac, chercheuse à l'ISGlobal et directrice de cette étude."Nous pensons que les effets bénéfiques observés pourraient être dus au fait que les noix fournissent des niveaux élevés d'acide folique et d'acides gras essentiels comme les oméga-3 et oméga-6. Ces composants ont tendance à s'accumuler dans les tissus neuronaux, notamment dans les zones frontales du cerveau, qui influencent la mémoire et les fonctions exécutives", poursuit-elle.

Un stade spécifique de la grossesse

Les avantages décrits dans cette étude ont été observés dans le groupe de mères qui a mangé le plus de noix, soit un peu moins de trois portions de 30 grammes par semaine en moyenne. Ils n’ont pas été observés lorsque les noix ont été consommées au cours du dernier trimestre des grossesses.

"Ce n'est pas la première fois que nous observons des effets plus marqués lorsqu'une exposition se produit à un stade spécifique de la grossesse. Bien que notre étude n'explique pas les causes de la différence entre le premier et le troisième trimestre, la littérature scientifique spécule que le rythme du développement fœtal varie tout au long de la grossesse et qu'il y a des périodes où le développement est particulièrement sensible à l'alimentation maternelle" explique Jordi Júlvez, co-auteur de l’étude.

Même sans grossesse, les noix, les noisettes et les amandes sont des aliments bénéfiques pour la santé, de plus en plus recommandés par les nutritionnistes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité