Publicité

QUESTION D'ACTU

Les mystères du cerveau

Comment le cerveau se débrouille pour mieux entendre après une perte de vue

Des études scientifiques – mais surtout des preuves anecdotiques – laisseraient penser que les personnes perdant la vue développent alors un meilleur sens auditif. Mais que se passe-t-il vraiment dans le cerveau ? Des chercheurs ont répondu à cette question.

Comment le cerveau se débrouille pour mieux entendre après une perte de vue smirart / istock

  • Publié 26.04.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1,3 milliard de personnes dans le monde souffrent d'une forme de déficience visuelle (des légers problèmes de vue à la cécité), et ce nombre ne devrait faire qu'augmenter. On a tous entendu les histoires de personnes ayant développé une meilleure ouïe après avoir perdu la vue, voire même pour certaines, un meilleur sens du toucher. Le cerveau s’adapterait pour permettre aux personnes malvoyantes de se déplacer grâce à leurs autres sens. Des chercheurs ont voulu vérifier cette théorie de manière scientifique.

Que se passe-t-il vraiment dans le cortex auditif d'une personne ayant perdu la vue ? Cette nouvelle étude, publiée dans le Journal of Neuroscience a cherché à identifier les changements réels qui se produisent dans le cerveau des personnes ayant perdu la vue à un jeune âge.

Un cortex auditif plus efficace chez les malvoyants

De précédentes études avaient démontré que, lorsque les personnes ont une déficience visuelle précoce, le cortex occipital - généralement chargé de "déchiffrer" les informations visuelles des yeux - s’adapte au traitement des informations provenant d’autres parties du corps. Mais cette nouvelle étude montre qu’une autre partie du cerveau, le cortex auditif, s’adapte également pour traiter le son différemment et "compenser" la perte de la vue.

Pour arriver à cette conclusion, l’auteure principale de l’étude, Kelly Chang, et son équipe ont étudié ces changements chez les personnes atteintes de cécité précoce, notamment d'anophtalmie (une maladie rare à cause de laquelle les enfants naissent sans œil ou avec un seul œil). Ils les ont comparés à un groupe témoin d'individus voyants. Les chercheurs ont étudié les activités IRM des cerveaux des participants lorsqu’ils entendaient des sons - des sons qui sonnaient de la même manière à des fréquences différentes - et ont analysé ce qu'il se passait dans leur cortex auditif. Ces analyses ont révélé que, bien que les participants aveugles et malvoyants aient un cortex auditif de taille similaire, cette région capturait mieux les fréquences chez les personnes déficientes visuelles.

Pour mieux comprendre les mystères de notre cerveau et sa faculté d’adaptation, l’équipe de chercheurs souhaite maintenant étudier ce qu'il se passe dans le cerveau des personnes qui ont perdu la vue plus tard dans la vie, mais aussi dans celui des personnes qui ont pu retrouver la vue.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité