Publicité

QUESTION D'ACTU

Les trois infos du jour

Des dents dans le cerveau d'un bébé, un vaccin contre le paludisme et l'impact du Botox

Des chirurgiens découvrent des dents dans le cerveau d’un bébé, le Malawi va tester un vaccin contre le paludisme et la chirurgie esthétique pourrait nous couper de nos émotions. Voici l'essentiel de l'actualité.

Des dents dans le cerveau d'un bébé, un vaccin contre le paludisme et l'impact du Botox ABSCENT84 /ISTOCK

  • Publié 23.04.2019 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chirurgiens découvrent des dents dans le cerveau d’un bébé

Des chirurgiens américains ont relaté avoir effectué une IRM du cerveau d’un bébé âgé de quatre mois en 2014, dans le New England Journal of Medicine. Grâce à l’imagerie, ils ont constaté la présence d’une tumeur de la taille d’une petite noix. Rapidement, le nourrisson est opéré pour se la faire retirer. Il s’agissait en réalité d’un craniopharyngiome, une forme rare de tumeur cérébrale. Cette dernière se développe généralement chez les jeunes enfants, mais il est possible aussi qu’elle se développe chez les adultes. Les craniopharyngiomes sont des tumeurs bénignes, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas cancéreux et ne se propagent pas. En revanche, ils peuvent causer des problèmes hormonaux. Il ne s’agit pas de la seule "rareté" de cette affaire. En effet, pendant leur intervention chirurgicale, les médecins ont découvert que la tumeur est incrustée de "plusieurs dents complètement formées"... Pour lire la suite, cliquez ici

Le Malawi va tester un vaccin contre le paludisme

Aurons-nous bientôt un vaccin contre le paludisme ? C'est ce qu'espère le laboratoire GlaxoSmithKline, qui lance une campagne de vaccination à grande échelle contre le paludisme au Malawi, une maladie transmise par les moustiques, véritable fléau dans ce petit pays de 18 millions d'habitants. Le vaccin sera uniquement administré aux enfants de moins de 2 ans à raison de 4 doses : la première à cinq mois, puis les autres à six mois, sept mois et enfin de 22 mois. Les scientifiques espèrent au moins vacciner 120 000 enfants d’ici un an et 360 000 d’ici trois ans, puis continuer leur opération au Ghana et au Kenya. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le botox et la chirurgie esthétique peuvent-ils nous couper de nos émotions ?

Elles lissent les ridules et les rides, repulpent leurs lèvres… Pour rester jeunes et désirables, de plus en plus de femmes – mais aussi d’hommes – ont recours à des procédures esthétiques peu invasives. Injections de botox, d’acide hyaluronique ou peelings chimiques… Pratiquées dans des cabinets de dermatologues ou par des chirurgiens plastiques, ces procédures ne nécessitant aucune opération sont devenues monnaie-courante outre-Atlantique. Depuis l’an 2000, la pratique des injections de botox a ainsi bondi de plus de 800%, tandis que les "mini-lifters faciaux" permettent aux gens de se faire refaire les yeux, le front, le menton ou les pommettes à la carte. Si ces procédures permettent de rester physiquement jeune, elles ont aussi un défaut : en gommant les rides qui se forment quand nous sourions ou quand nous fronçons les sourcils, elles gomment nos expressions faciales. On vous en dit plus dans notre article. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité