Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles psychiatriques

Dépression : les stimulations transcrâniennes ne sont pas assez utilisées

Des techniques médicales permettent de modifier certaines activités du cerveau grâce à des stimulations transcrâniennes sans avoir besoin de la chirurgie.

Dépression : les stimulations transcrâniennes ne sont pas assez utilisées yacobchuk/ISTOCK

  • Publié 29.03.2019 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les médicaments et la psychothérapie ne suffisent pas toujours pour venir à bout d’une dépression sévère. Des techniques de stimulation du cerveau sont développées depuis plusieurs années. Mais selon une étude parue dans le British Medical Journal, elles demeurent très peu utilisées alors que leur efficacité est prouvée. 

4 techniques de stimulation transcrânienne étudiées 

L’équipe de recherche a compilé les données de 113 études cliniques sur 6 750 patients soignés pour des troubles dépressifs ou des dépressions bipolaires. La majeure partie des participants à ces études ne réagissait pas aux médicaments. Tous les travaux analysés comparent l’efficacité d’une méthode active de traitement à une thérapie placebo : la stimulation magnétique transcrânienne, la thérapie par électrochocs, la stimulation transcrânienne à courant continu et la magnétoconvulsivothérapie.

La première utilise les champs électromagnétiques pour modifier l’activité neuronale dans certaines zones du cerveau. La thérapie par électrochocs, ou sismothérapie, consiste à envoyer du courant électrique sur certaines zones du cerveau, ce qui provoque une crise d’épilepsie et va permettre de développer de nouveaux réseaux de connexion neuronale. Pour la stimulation transcrânienne à courant continu, les médecins posent des électrodes sur le cuir cheveu, du courant de faible intensité y transite pour atteindre certaines parties du cerveau. Enfin, la magnétoconvulsivothérapie utilise les champs magnétiques pour générer une crise d’épilepsie, cette technique est plus précise que la thérapie par électrochocs. 

Des méthodes efficaces 

La compilation de toutes les études montre que ces techniques sont peu utilisées ou parfois trop tardivement. Elle indique également qu’elles sont aussi efficaces que les traitements médicamenteux pour soigner les troubles dépressifs et la dépression bipolaire. Ces méthodes peuvent être utilisées en complément d’un médicament ou en remplacement.  

D’après la fondation Fondamental, qui lutte contre les troubles psychiatriques, entre 15 et 30 % des personnes dépressives souffrent de dépression résistante, c’est-à-dire que les traitements médicamenteux ne fonctionnent pas sur elles. Dans ces cas, le recours à des techniques de stimulation transcrânienne peut être une solution, même si elles ont une mauvaise image auprès du grand public. C'est particulièrement vrai pour les électrochocs, perçus comme une méthode barbare. Le professeur Pierre-Michel Llorca, chef de service en psychiatrie au CHU de Clermont-Ferrand, expliquait à leur sujet, en février dernier : "pour moi, les électrochocs constituent une stratégie curative efficace, qui reste pourtant sous-utilisée". Dans une tribune du British Medical Journal, des médecins se sont prononcés en faveur de l'arrêt de son utilisation. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité