Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins de santé

Cancer du sein : la radiothérapie en une minute, ce n’est pas possible

Des essais sont réalisés pour soigner le cancer du sein avec une radiothérapie qui dure seulement une minute. Pour le Dr Remy Salmon, interrogé par le Dr Jean-François Lemoine, ces thérapies ne sont pas suffisamment efficaces. 

Cancer du sein : la radiothérapie en une minute, ce n’est pas possible Battuhan/iStock

  • Publié 18.01.2019 à 10h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cancer du sein est le plus répandu chez les femmes en France, en comparaison aux autres cancers. Dans 9 cas sur 10, il peut être guéri, s’il est pris en charge suffisamment tôt. La recherche scientifique s’attèle à trouver des pistes de traitement plus efficaces et toujours moins contraignantes pour les femmes. Le Dr Jean-François Lemoine a interrogé le Dr Remy Salmon, chirurgien-cancérologue, spécialiste du cancer du sein, au sujet des radiothérapies en une minute. Pour ce dernier, cette technique ne peut pas être aussi efficace qu’une radiothérapie classique. 

Soigner le cancer en ambulatoire 

A Nice, au sein du centre Antoine Cassagne, un chercheur a mené une étude sur une patiente pour réduire la durée des radiothérapies. Elle était atteinte d’un cancer à un stade précoce. Les médecins ont effectué des ablations de la tumeur le matin, l’après-midi, la patiente a subi une radiothérapie d’une minute. Des essais doivent être réalisés sur une quarantaine de patientes pour développer ces thérapies qui se déroulent en ambulatoire. 

Des techniques anciennes 

Une radiothérapie classique dure six semaines en moyenne. A chaque séance, la patiente est exposée aux rayons X pendant 30 minutes environ. Le Dr Salmon explique que la volonté de réduire le temps d'irradiation n'est pas nouvelle : "cela se faisait autrefois, sous le nom de curiethérapie, on mettait des lignes sur le sein, mais ça ne prenait pas une minute mais 5 jours". Aujourd’hui, les irradiations partielles localisées, ces nouvelles techniques de radiothérapie, ne lui semblent pas plus fiables. "Plus on donne de doses de radiothérapie dans un délai faible, détaille-t-il. Moins vous aurez de bons résultats sur le plan esthétique. (…) Les seins deviennent durs, et il y a des veines qui ressortent sur la peau". 

Tout dépend du type de tumeur 

Le médecin explique que ces techniques peuvent avoir un intérêt dans des pays aussi vastes que les Etats-Unis, car le fait de gagner du temps peut être un argument important. "Il y a un taux de récidive qui est plus élevé dans les irradiations accélérées partielles du sein que dans irradiations classiques", prévient le cancérologue. Ses arguments ne sont pas un rejet total de l’étude menée à Nice, le chercheur rappelle que "les recherches qui existent en France concernent des cas très particuliers, où les tumeurs sont de petites tailles et à bon pronostic". La radiothérapie en une minute, ce n’est pas pour tout de suite !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité