Publicité

QUESTION D'ACTU

Attention !

Contraception : Durex rappelle des milliers de lots de préservatifs susceptibles d’éclater

Dans un communiqué diffusé récemment, la marque Durex a annoncé procéder au rappel de milliers de lots de préservatifs.

Contraception : Durex rappelle des milliers de lots de préservatifs susceptibles d’éclater G0d4ather/iStock

  • Publié 08.01.2019 à 13h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Coup dur pour Durex. Dans un communiqué diffusé le 27 décembre dernier, la marque britannique de préservatifs s’est vue dans l’obligation de procéder au rappel de plusieurs milliers de produits.

Ces lots, vendus au Canada, portent les références ci-dessous :

- 1000443254 (Durex Real Feel® Extra Lubrifiés x10 condoms (CUP 0 67981 98715 7),

- 1000356816 (Durex Real Feel® x20 condoms (CUP 0 67981 97177 4).

Dans le communiqué, Durex indique que les numéros de lot sont inscrits en bas de l’emballage et sur l’emballage d’aluminium des préservatifs individuels. En cas de possession d’un des lots concernés, la marque de préservatifs conseille de ne plus les utiliser et de les retourner après avoir contacté le Service d’assistance de Durex au 1-800-320-9738 ou par mail à l’adresse Consumer.relations@Rb.com. Durex indique qu’elle procédera au remboursement intégral du paquet original, ou à l'échange avec un produit alternatif d’une valeur au moins égale. Et ce, même si le paquet a déjà été entamé.

Quels risques pour les préservatifs concernés ?

Si Durex procède au rappel de ces lots, c’est qu’ils n’auraient pas passé positivement les tests de durabilité de stockage et ne répondent donc pas aux exigences demandées, explique la marque. Il existe ainsi un risque accru d’éclatement lors de leur mise en place et de leur utilisation.

Durex se veut cependant rassurant en affirmant qu’il "n’y a aucun risque immédiat pour les consommateurs, seuls des lots spécifiques" étant affectés. "Ces condoms Durex Real Feel® sans latex extra lubrifiés sont jugés sécuritaires lorsqu’ils sont utilisés selon le mode d’emploi", écrit encocre la marque. La France ne semble pour le moment pas affectée par ces rappels de produits, le Canada étant le seul pays à les avoir mis sur le marché.

Préservatif déchiré : que faire ?

En cas de rupture de préservatif lors d’un rapport sexuel, il est conseillé de se laver à l’eau, et ce sans frotter, pour ne pas endommager les muqueuses.

En cas de risque d’exposition au VIH, il est conseillé de se rendre immédiatement aux urgences pour suivre un Traitement Post Exposition. A prendre dans les 48 heures maximum suivant le rapport à risque, le TPE est un traitement de trithérapie, à prendre pendant 5 à 7 jours pour éliminer le virus du VIH. Un test de dépistage devra par la suite être effectué.

Attention, le TPE est un traitement qui ne concerne que le virus du VIH. Il est donc conseillé de procéder au dépistage d’autres infections sexuellement transmissibles (Hépatite B, Hépatite C, syphilis, maladies à gonocoques et chlamydia).

Enfin, en cas de risque de grossesse non désirée, il existe la "pilule du lendemain". Disponible sans ordonnance en pharmacie et gratuite pour les mineurs. Elle doit être prise 3 à 5 jours maximum après le rapport non protégé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité