Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépistage

Sida : comment se faire dépister gratuitement et discrètement ?

A l'occasion de la 30e Journée mondiale de lutte contre le sida ce samedi 1er décembre, dont le thème est "Connais ton statut", rappelons les différents moyens de se faire dépister rapidement, gratuitement et discrètement.

Sida : comment se faire dépister gratuitement et discrètement ? Richard Villalonundefined undefined /iStock

  • Publié 01.12.2018 à 10h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Un séropositif sur quatre ignore qu'il est malade, révélait récemment un rapport de l’Onusida, le programme de l’ONU qui lutte contre la pandémie de VIH. En 2017, la proportion de personnes séropositives dans le monde ayant connaissance de leur statut s’élevait à 75%, laissant 9,4 millions de malades dans l’ignorance. Car quoi que l'on s'imagine, le sida est toujours là et selon l'Unicef, les jeunes filles sont particulièrement touchées. Elles représentent les deux tiers des infections des 15-19 ans. Plus précisément, une adolescente est contaminée toutes les trois minutes dans le monde. 

Si l'Onusida a pour objectif d'éradiquer le VIH d’ici à 2030, le dépistage reste le point de départ. Car si beaucoup redoutent la stigmatisation et la discrimination liées à d'éventuels résultats positifs, il est important de rappeler qu'un dépistage précoce permet, en cas de contamination, de suivre un traitement plus efficace dans la mesure où il est commencé tôt. A l'occasion de la 30ème Journée mondiale de lutte contre le sida qui a lieu ce samedi 1er décembre et dont le thème est "Connais ton statut", rappelons les différents moyens de se faire dépister.

Une prise de sang

Vous pouvez vous faire dépister en vous adressant à votre médecin traitant ou à un médecin exerçant en cabinet libéral qui vous prescrira une prise de sang à réaliser en laboratoire (il est remboursé à 100 % par l'Assurance maladie). Vous pouvez également vous rendre dans un Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic - trouvez le centre le plus proche de chez vous ici - ou en vous rendant directement en laboratoire sans ordonnance et donc, sans remboursement par l'Assurance maladie.

Un test rapide d'orientation biologique (Trod)

Ce test réactif détecte l'infection par le VIH sur une goutte de sang prélevée au bout d'un doigt ou sur un échantillon de la salive. Il peut être réalisé dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI), un planning familial, un centre de dépistage anonyme et gratuit ou dans une association de lutte contre le Sida par exemple.

Un autotest

Pour plus de discrétion vous pouvez également acheter un autotest en pharmacie et le réaliser discrètement chez vous. Deux autotests VIH sont actuellement en vente sur le marché français : Autotest VIH®, du laboratoire AAZ, lancé en septembre 2015 (entre 20 et 30 euros non remboursés) et Exacto®, du laboratoire Biosynex, disponible en pharmacie depuis juillet 2018 (environ 10 euros non remboursés). Le site Sida-Info-Service a mis à disposition des tutos pour vous guider dans cette démarche. 

Pour toute question sur les autotests (fiabilité, délai à respecter après une prise de risque, interprétation du résultat…), besoin de soutien ou d’orientation, vous pouvez appeler Sida Info Service au 0 800 840 800.

Le remboursement des préservatifs

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a récemment annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) venait d’émettre un avis favorable pour le remboursement par l’Assurance maladie de marque de préservatifs masculins Eden"Nous découvrons chaque année environ 6 000 nouvelles contaminations au VIH, notamment chez les jeunes. Ils utilisent souvent le préservatif pour leur premier rapport sexuel, mais pas dans les actes suivants" détaille la ministre, qui estime qu’"acheter une boîte à 3, 4, 5 euros, ça a un coût pour un adolescent". Ces derniers pourront notamment se faire prescrire des préservatifs lors d’une consultation gratuite de prévention récemment créée à destination des 15-17 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité