Publicité

QUESTION D'ACTU

Chirurgie préventive

Dépistage génétique : une Américaine se fait retirer inutilement l'utérus, les ovaires et les seins

Une américaine de 39 ans s’est faite retirer les ovaires, l’utérus et les seins après des tests ADN. Ils lui indiquaient un risque élevé de cancer, après les opérations, d’autres analyses ont contredit totalement ces résultats. 

Dépistage génétique : une Américaine se fait retirer inutilement l'utérus, les ovaires et les seins Capture d'écran "Complément d'enquête"/ France 2

  • Publié 16.11.2018 à 13h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Mieux vaut prévenir que guérir. Cet adage résume l’objectif de la chirurgie préventive : chez certaines personnes à risque, retirer les organes qui pourraient être touchés par un cancer permet de l’éviter. L’émission Complètement d’enquête du 15 novembre raconte l’histoire d’une américaine, qui s’est faite retirer seins, ovaires et utérus suite à un test génétique. Elle a finalement découvert plus tard que c’était complètement inutile. 

Le BRCA 1 et le BRCA2, des gènes associés au cancer 

Sa vie est bouleversée à jamais. Elisha, une américaine de 39 ans, a réalisé des test ADN il y a trois ans. Après le décès de sa mère des suites d'un cancer, elle voulait vérifier qu’elle ne portait pas les gènes de prédisposition, le BRCA1 et le BRCA2, associés à ceux des cancers du sein et des ovaires. Les résultats des analyses affirment qu’elle est porteuse du BRCA1. Elle décide de se faire retirer seins, ovaires et utérus en prévention.

Après les opérations, de nouvelles analyses sont réalisées et montrent qu'elle ne portait finalement pas ce gène. La chirurgie, irréversible, était inutile. Aujourd'hui, Elisha est dévastée et c'est avec les larmes aux yeux qu'elle confie : "ils m'ont pris tout ce qui fait de moi une femme, je ne vois pas comment je pourrais avoir une relation avec un homme après ça, je serais surement rejetée c’est injuste". 

Des tests interdits en France 

Aux Etats-Unis, payer pour faire des tests ADN afin de connaître son patrimoine génétique est légal. En France, la consultation d’un généticien est très encadrée, pour y avoir accès, il faut que des mutations génétiques aient déjà été constatées dans la famille, que des symptômes de maladie grave apparaissent ou qu’il s’agisse de personnes souhaitant concevoir un enfant mais qui auraient un risque d’être atteint d’une mutation génétique liée à une maladie grave.

Le test est réalisé par un généticien. Une fois les résultats obtenus, il prend le temps de les expliquer aux patients et d'analyser avec eux leurs conséquences. Mais la commercialisation de ce type de tests est formellement interdite, certains contournent l’interdiction en les achetant sur internet auprès d’entreprises américaines ou israéliennes. La pratique est illégale : d’après la loi de bioéthique de 2004, acheter un test génétique sur internet est passible de 15 000 euros d’amende et d’un an de prison. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité