Publicité

QUESTION D'ACTU

Le mal du siècle

Comment éviter que le mal de dos ne devienne chronique

Avoir mal au dos tout le temps, cela peut devenir un enfer. Si, dans la plupart des cas, les douleurs passent avec un traitement et du temps, pour 15% des gens, ces douleurs deviennent chroniques. 

Comment éviter que le mal de dos ne devienne chronique seb_ra/iStock

  • Publié 25.10.2018 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le mal de dos peut être temporaire, comme celui qui apparaît après une journée à porter des charges lourdes par exemple. La douleur est difficile à vivre, mais elle disparaît très vite. Parfois, elle dure plusieurs jours, mais dans le pire des cas, elle vous suit pour la vie. Le Dr Norbert Teisseire, rhumatologie et secrétaire général adjoint de la Société française de médecine manuelle orthopédique et ostéopathique (Sofmmoo) explique : "il faut éviter que la douleur ne devient chronique, ce qui est pourtant le cas pour 15% des patients".

La lombalgie, le mal de dos le plus répandu

Le lumbago ou la lombalgie sont des douleurs dans le bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires. Ce mal peut venir après un effort spécifique ou un mouvement brutal. Il est souvent lié à l’usure des disques intervertébraux et des articulations et tissus qui l’entourent. 84% des Français ont ou auront une lombalgie au cours de leur vie, d’après l’Assurance maladie. 

La chaleur soulage la douleur 

Dans une interview au quotidien 20 minutes, le Dr Rozenbat, membre de la Sofmmoo, indique que chauffer la partie du dos douloureuse peut calmer le mal, en utilisant tout simplement une serviette chaude : "la chaleur va détendre le muscle, et parce que le muscle se détend, la douleur va diminuer et on va pouvoir de nouveau bouger un peu".  

Bouger vaut mieux que se reposer 

Le mal de dos est aussi au coeur d’une campagne de l’Assurance maladie, qui sera lancée en novembre prochain : "Mal de dos ? Le bon traitement, c’est le mouvement". Beaucoup de gens pensent que pour soulager des douleurs chroniques au dos, il faut se reposer, or toutes les études montrent qu’au contraire, il faut reprendre ou poursuivre l’activité physique.  Il faut évidemment faire attention aux positions que l’on adapte et aux mouvements. Par exemple, mieux vaut plier les jambes et s’accroupir plutôt que de se pencher en avant.

Des habitudes à proscrire

Enfin pour éviter de souffrir du dos, certaines habitudes sont à proscrire, comme croiser les jambes, adopter une mauvaise position dans son siège de bureau ou ne pas pratiquer une activité physique régulière. L’activité physique doit être au minimum de 30 minutes par jour. Cela peut être de la marche, de la nage ou encore du yoga, le principal étant de maintenir une pratique régulière et progressive dans le cas où vous démarrez. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité