Publicité

QUESTION D'ACTU

A bon entendeur

Les altruistes ont plus d’enfants et de plus gros salaires

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il vient d'être démontré que les personnes égoïstes gagnent moins bien leur vie que les généreux. Plus logiquement, elles ont aussi moins d'enfants. 

Les altruistes ont plus d’enfants et de plus gros salaires Khosrork / istock

  • Publié 19.10.2018 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


On gagnerait tous à ne pas être égoïste, selon une nouvelle étude interdisciplinaire. La récente publication du Journal of Personality and Social Psychology prouve que les gens désintéressés ont tendance à avoir plus d'enfants et à mieux gagner leur vie.

"Les personnes les plus généreuses à un moment donné de leur vie ont les plus fortes augmentations de salaire par la suite", précise Kimmo Eriksson, directeur de l’étude et chercheur à l'Université de Stockholm. Des recherches antérieures avaient déjà associé la générosité à l’enrichissement des relations sociales, un bien-être psychologique plus important et même à une meilleure santé physique.

Des relations de moins bonne qualité

Les chercheurs ont analysé les données provenant de cinq grandes études européennes et américaines. "Dans l'ensemble, les personnes altruiste ont tendance à avoir une fécondité et un revenu plus élevés que les personnes égoïstes", notent-ils. Concernant plus particulièrement la fécondité, deux explications sont avancées. La première est que les individus égoïstes voient moins d’intérêt à avoir des enfants, qui font, selon certains d'entre eux, "perdre" du temps et de l’argent. Une autre possibilité est les individus égoïstes ont des relations de moins bonne qualité, et donc moins de possibilités d'avoir des enfants.

Pour les revenus, les chercheurs estiment que les personnes généreuses ont des réseaux professionnels et amicaux plus solides, sources clef dans l’accès à l’emploi et aux promotions. Ils ont aussi démontré que le gain d’argent est la principale motivation des comportements égoïstes, associés dans l’imaginaire collectif à de plus hauts revenus. "Les revenus les plus élevés ont été associés à des niveaux d’altruisme moindre", nuancent cependant les scientifiques.

Les effets positifs de la générosité à long terme

"Nous avons recueillis les croyances de tout à chacun pour voir si elles correspondaient à nos données. Nos résultats ont montré que si les gens s'attendent généralement à ce que les personnes égoïstes aient moins d'enfants, ils croient à tort que les individus égoïstes gagneront plus d'argent", concluent-ils. Les retombées positives de la générosité sont plus visibles à long terme qu’à court terme, et inversement pour les conséquences de l’égoïsme.

L'année dernière, une étude indiquait que la générosité grandissait avec l'âge, faisant des séniors français les champions de l'altruisme. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité