Publicité

QUESTION D'ACTU

Déserts médicaux

Cancer : pas d’égalité devant la maladie en cas d’inégalité d’accès aux soins

Un petit nombre de facteurs-clés sont responsable de 80% des disparités en matière de mortalité par cancer entre les régions. Des actions spécifiques à chaque région peuvent être adaptées aux spécificités locales.

Cancer : pas d’égalité devant la maladie en cas d’inégalité d’accès aux soins hyejin kang/istock

  • Publié 06.10.2018 à 15h48
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les taux de mortalité par cancer ont globalement diminué aux États-Unis au cours des dernières décennies, des disparités importantes subsistent entre les régions et se creusent. Un phénomène qui n’est pas propre à l’Amérique.

En utilisant une nouvelle méthode statistique, l'équipe de recherche de l’université de Yale a identifié les facteurs associés aux disparités entre les comtés (comme des départements). Ces facteurs comprennent des caractéristiques à la fois socio-économiques mais aussi comportementales (obésité, tabagisme…), ce qui peut permettre de déterminer des cibles prioritaires à chaque région pour réduire les disparités en matière de cancer. L'étude a été publiée dans JAMA Network Open.

Des disparités importantes

L'équipe de recherche a confirmé l'existence de disparités importantes entre les comtés des Etats-Unis dans la fréquence des décès par cancer, allant de 186 décès pour 100 000 habitants dans les comtés à revenu élevé à 230 décès pour 100 000 habitants dans les comtés à faible revenu.

Pour examiner les facteurs qui pourraient expliquer ces disparités, une équipe de chercheurs dirigée par Yale a analysé les données sur la population et les taux de mortalité par cancer par comté. Ils ont comparé les taux des comtés à revenu faible, moyen et élevé.

Un petit nombre de facteurs clés

L’analyse a révélé que ces disparités pourraient être expliquées à 80% par un petit nombre de facteurs clés, à la fois socio-économiques et habitudes de vie. Les plus importants de ces facteurs semblent être : l'insécurité alimentaire, qui explique 19,1% de ces disparités), la qualité des soins de santé fournis (17,9%), le tabagisme (12,7%) et l'inactivité physique (12,2%).

De plus, ces facteurs diffèrent selon les régions, et les disparités en matière de mortalité par cancer peuvent être attribuées à une combinaison de facteurs spécifique à chaque région et qui impliquent à la fois le revenu et le comportement.

Des actions correctives ciblées

"Le travail suggère que tous les facteurs identifiés interagissent pour conduire à ces disparités", a déclaré le premier auteur, Jeremy O'Connor, qui a mené la recherche alors qu'il était National Clinician Scholar à la Yale School of Medicine.
"Il ne s'agit pas uniquement de comportements liés à la santé ou à la qualité des soins ; ce sont tous les facteurs réunis."

Mais, c’est la première fois que dans un pays développé, on observe que la mauvaise qualité des soins peut être un facteur d’inégalité plus important que le tabac ou la sédentarité. On a des soucis à se faire en France si la désertification médicale continue.

Cette approche est à répliquer en France de façon à permettre aux responsables de la santé publique des différentes régions du pays d'identifier les facteurs spécifiques qui affectent les départements français et de réagir en conséquence. En effet, selon O'Connor : "Au lieu que chaque comté prenne en compte les huit facteurs, il peut cibler ses programmes de santé publique sur les facteurs les plus importants pour sa communauté".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité