Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon une étude de l'OMS

Alcool : 3 millions de décès dans le monde par an

Chaque année dans le monde, l'alcool tue 3 millions de personnes. Soit 1 décès sur 20, pointe une nouvelle étude de l’OMS.

Alcool : 3 millions de décès dans le monde par an ipopba

  • Publié 23.09.2018 à 12h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Si la consommation d’alcool dans le monde a diminué ces dernières années, elle est encore responsable d'environ 3 millions de décès dans le monde, soit plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis, alerte une nouvelle étude conduite par l’agence de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). 

Ce rapport sur la consommation d’alcool dans le monde mentionne que 5,3% des décès liés à des accidents de la circulation (28%), des troubles digestifs (21%) et des maladies cardiovasculaires (19%) sont imputables à l’alcool. Ce taux s’élève à 13,5% chez les jeunes de 20-29 ans. Les autres décès sont attribués à des maladies infectieuses, des cancers, des troubles mentaux et autres problèmes de santé.

2,3 milliards de la population mondiale boit de l'alcool

L’OMS précise que ce chiffre est en baisse puisqu’en 2012, l’alcool a entraîné environ 3,3 millions de décès contre 3 millions en 2016. Trois quarts de ces morts concernent les hommes. Sur les 2,3 milliards de personnes qui consomment des boissons alcoolisées, la population européenne concentre la partie la plus importante de buveurs, même si ce chiffre a considérablement diminué depuis 2010, notamment grâce à la réduction de "beuveries épisodiques" et du nombre de décès provoqués par l’alcool. 

"Le fardeau global des maladies et des blessures causées par la consommation nocive d’alcool est inacceptable, en particulier dans la région européenne et dans la région des Amériques". 

Plus de 200 maladies liées à l’alcool

En moyenne, la consommation d’alcool journalière d’alcool est de 33 grammes d'alcool pur, ce qui équivaut environ à 2 verres de vin de 150 ml par jour, à une bouteille de bière (750ml) ou à 2 shots de 40ml de spiritueux.

"La réduction de la consommation nocive d'alcool contribuera à la réalisation d'un certain nombre d'objectifs de développement durable (ODD) liés à la santé, notamment en ce qui concerne la santé maternelle et infantile, les maladies infectieuses, les maladies non transmissibles et la santé mentale, les blessures et les intoxications", ont déclaré les experts. Selon eux, plus de 200 maladies sont liées à la consommation d’alcool.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité