Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur le sida

VIH : 43% des malades mentent "souvent" à leur entourage

Selon une nouvelle enquête, 43% des personnes vivant avec le virus du VIH mentent "souvent" à leur entourage sur leur maladie.

VIH : 43% des malades mentent \ yacobchuk / stock

  • Publié 19.09.2018 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Près de quarante ans après l'émergence du virus, beaucoup de malades ont encore honte d’être porteurs du VIH, et vivent très mal cette pathologie. Selon une étude* révélée par franceinfo, 43% des personnes vivant avec le virus du VIH mentent "souvent" à leur entourage sur leur maladie. 41% dissimulent à leur famille et leurs amis leurs rendez-vous médicaux et leurs traitements. 31% ne se sont confiés sur leur état de santé qu’à trois personnes de leur entourage, et 31% pensent que personne n’est en mesure de comprendre leur vécu.

En plus de la solitude, un malade sur deux se déclare préoccupé sa pathologie, au point d’y penser tous les jours (34%) ou même plusieurs fois par jour (17%). Pour un tiers des personnes interrogées, plus d'un an s’est passé entre le test positif au VIH et le début d'un traitement, une attente jugée trop longue pour deux tiers d'entre elles (66%). Parmi celles-ci, la moitié (51%) étaient anxieuses concernant l’évolution de la maladie, et 46% avaient peur de contaminer leur partenaire ou leur entourage.

Plus de la moitié des malades ont une vie sexuelle perturbée

Concernant plus particulièrement la vie de couple et les projets familiaux, le VIH fait là aussi des ravages. Plus de la moitié des malades ont une vie sexuelle perturbée. Près d'un tiers ont reporté leur décision de devenir parents, et près de la moitié (47%) ne s’imaginent pas parents. 38% des sondés ont même décidé de ne pas se marier ou se pacser.

Le dernier rapport d’Onusida rappelle que les nouvelles infections sont en augmentation dans une cinquantaine de pays. En Europe de l’Est et en Asie centrale, le nombre annuel de nouvelles infections à VIH a doublé ces vingt dernières années.

500 000 nouvelles infections à VIH d’ici 2020

A l’échelle mondiale, les infections à VIH n’ont diminué que de 18% au cours des sept dernières années, passant de 2,2 millions en 2010 à 1,8 million en 2017. Bien que ce chiffre représente presque la moitié du nombre de nouvelles infections par rapport à 1996, lorsque ce nombre était au plus haut (3,4 millions), la baisse n’est pas assez rapide pour atteindre l’objectif de moins de 500 000 nouvelles infections à VIH d’ici 2020.

En France, en 2012, environ 6400 personnes ont découvert leur séropositivité au VIH. Ce nombre est à peu près constant depuis 2007, sauf chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH ) où il augmente.

À l’heure actuelle, 19,5 millions de personnes se trouvent sous traitement anti-VIH dans le monde. Une personne vivant avec le VIH qui débute un traitement antirétroviral aujourd’hui aura la même espérance de vie qu’une personne séronégative au VIH du même âge. Le traitement antirétroviral donne de meilleurs résultats lorsqu’il est entamé très tôt après l’infection à VIH, au lieu de le retarder jusqu’à l’apparition des symptômes. Néanmoins, cette pathologie est toujours incurable à ce jour.

 *Enquête réalisée en France par Ipsos depuis le 20 juin 2018, dont les résultats sont présentés sur la base de l'interrogation de 200 patients âgés de 16 ans ou plus vivant avec le VIH, recrutés via les infectiologues et les pharmaciens (libéraux et hospitaliers). L'interrogation des patients est réalisée en suivant un questionnaire de 10 minutes, par internet ou par téléphone.




Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité