Publicité

QUESTION D'ACTU

Corps humain

Anatomie et sexualité : connaissez-vous bien vos petites lèvres ?

Situées entre les grandes lèvres, elles protègent le vagin mais jouent aussi un rôle important dans le plaisir sexuel. A quoi servent vos petites lèvres ? Sont-elles de taille normale ? On fait le point. 

Anatomie et sexualité : connaissez-vous bien vos petites lèvres ? Vladimir Floyd / Istock

  • Publié 04.09.2018 à 08h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Avez-vous déjà utilisé un miroir de poche pour contempler cet endroit caché de votre anatomie ? Non ? Il n’est pas trop tard ! Les petites lèvres qui protègent l’entrée du vagin (aussi appelée le vestibule) recèlent beaucoup de secrets que nous livre le site Science Post.

Les petites lèvres sont différentes chez toutes les femmes

Trop grandes, asymétriques, trop foncées : lorsqu’on est une femme on peut complexer facilement sur l’apparence de ses petites lèvres. Pourtant, toutes ne se ressemblent pas et cela n’a aucune importance ! Il est normal par exemple que les petites lèvres ne fassent pas la même taille, avec souvent l'une plus longue ou plus épaisse que l’autre. La couleur, elle, peut varier du rose au gris ou au noir, tandis que la couleur intérieure n’est pas nécessairement la même que celle à l’extérieur. 

Huit fois sur 10, les petites lèvres dépassent également des grandes lèvres. Ce dernier facteur pousse des femmes de plus en plus nombreuses à recourir à la vaginoplastie, opération de chirurgie esthétique du vagin. Alors que cette intervention n’était quasiment pas pratiquée il y a une trentaine d’années, elle est aujourd’hui parmi les plus pratiquées au monde selon Le Parisien. Aux états-unis, cette pratique aurait augmenté de 80% en deux ans chez les adolescentes. 

Si cette opération peut aider des femmes chez qui les grandes lèvres sont réellement une gène, rappelons qu’il n’existe pas de vagin et de petites lèvres modèles !

Le rôle des petites lèvres dans la sexualité

Le fait qu’elles soient discrètes n’empêche pas les petites lèvres d’être une zone érogène très sensible, notamment durant les préliminaires. Elles peuvent d’ailleurs gonfler sous le coup de l’excitation, pouvant même doubler de volume, tout comme le clitoris. La cause ? Elles contiennent des corps érectiles qui augmentent lors de l’excitation. Cette excitation vaginale lubrifie également les lèvres grâce aux glandes de Bartholin qui contiennent la cyprine, le lubrifiant féminin naturel, qui facilite également la pénétration.

Une raison de plus pour se pencher de plus près sur ces nymphes : le terme poétique par lequel on nomme également ce secret bien gardé du corps féminin. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité