Publicité

QUESTION D'ACTU

Commission d'enquête parlementaire

Bientôt une nouvelle taxe ? Pourquoi l'excès de sel est dangereux pour la santé

La commission d'enquête parlementaire sur l'alimentation industrielle, qui réfléchit à instaurer une nouvelle taxe sur les produits trop salés, proposera un rapport sur le sujet fin septembre.

Bientôt une nouvelle taxe ? Pourquoi l'excès de sel est dangereux pour la santé artisteer / istock

  • Publié 30.08.2018 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


On parle beaucoup de la surconsommation de sucre, moins de celle du sel. Pourtant, les Français en mangent beaucoup trop. 12 grammes par jour, pour être précis, soit deux fois plus que les 5 grammes quotidiens recommandés par l'Organisation mondiale de la santé.

"Une surconsommation de sel entraine des conséquences au niveau de la santé : maladies cardio-vasculaires, hypertension et dans une moindre mesure, on sait aussi qu'une consommation de sel trop importante favorise l'ostéoporose chez les femmes", explique à RMC Florence Foucaut, nutritionniste.

Un rapport sur le sujet fin septembre

Forts de ces éléments, et sachant par ailleurs que la majorité du sel ingéré provient des aliments transformés par l’industrie (pain, plats tout préparés…), les députés réfléchissent à une taxe sur les produits trop salés. La commission d'enquête parlementaire sur l'alimentation industrielle proposera un rapport sur le sujet fin septembre.

L’idée est de se calquer sur le modèle de la fameuse taxe soda. Instaurée depuis 2013, elle est proportionnelle au taux de sucre dans la boisson, et non fixe en fonction d'un seuil. Celle mise en place il y a plus d’un an à Philadelphie (Etats-Unis) aurait fait baisser de 40% la consommation quotidienne de boissons sucrées. "Récompenser financièrement les bons élèves ne suffit pas, il faut contraindre les fabricants à déshabituer leurs clients à manger trop sucré ou salé. Rien ne justifie les doses que l'on trouve dans beaucoup de plats", explique Michèle Crouzet, députée LREM et rapporteuse de la commission d'enquête parlementaire.

Risques d’incident cardiaque

Plus de 12 millions de Français sont actuellement traités pour de l'hypertension, et un million d'hospitalisations sont liées à des maladies cardiovasculaires. D’après une étude présentée l’année dernière au congrès annuel de la Société européenne de cardiologie (ESC), en doublant l’apport en sel dans l’alimentation, nous doublons aussi les risques d’incident cardiaque. 

"Il y a un coût humain, un coût économique tout à fait considérable, il faut prendre des mesures qui sont radicales, puisqu'on tergiverse depuis des années, pour ne pas dire des décennies", conclut sur France Info Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir. Notez qu’après les plats tout préparés, le pain est la principale source de sel de notre alimentation. Certains, répérés par une étude menée par l’organisation World Action on Salt & Health (WASH), contiennent 2,65g de sel pour 100g… soit plus que l’eau de mer !

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité