Publicité

QUESTION D'ACTU

Pediatrics

Allaitement: le cannabis persiste jusqu’à 6 jours dans le lait maternel

Une nouvelle étude a démontré que le Tetrahydrocannabinol (alias THC) était détectable dans 63% des échantillons de lait maternel de femmes consommant de la marijuana. Un vrai problème en l'absence de connaissances sur l'impact de cette substance psychoactive sur le cerveau de l'enfant.

Allaitement: le cannabis persiste jusqu’à 6 jours dans le lait maternel NataliaDeriabina / istock

  • Publié 27.08.2018 à 18h20
  • |
  • |
  • |
  • |


On ne connaît pas bien les effets du cannabis sur le cerveau du fœtus, mais on sait désormais que si la mère allaite, les substances psychoactives de la marijuana persistent jusqu’à 6 jours dans le lait maternel.

"Les pédiatres sont souvent mis dans une situation difficile lorsqu'une mère qui allaite pose des questions sur leur consommation de marijuana", explique Christina Chambers, directrice de l’étude. Jusqu’ici, "nous n'avions pas de données solides contre l'utilisation de la marijuana pendant l'allaitement".

De 1,01 à 323 nanogrammes par millilitre de lait maternel

Pour pallier ce manque d’informations scientifiques, une équipe de la San Diego School of Medicine a testé 54 échantillons de lait maternel. Toutes les femmes participantes avaient déclaré consommer de la marijuana quotidiennement, hebdomadairement ou sporadiquement. Les résultats, publiés dans la revue Pediatrics, ont montré que une substance psychoactive, le Tetrahydrocannabinol (alias THC), était détectable dans 63% des échantillons, à des concentrations allant de 1,01 à 323 nanogrammes par millilitre de lait maternel. La durée la plus longue entre la dernière consommation de marijuana et le taux de THC mesurable était d'environ 140 heures (6 jours).

"Nous avons constaté que la quantité de THC que le nourrisson pouvait potentiellement ingérer à partir du lait maternel était relativement faible, mais nous n’en savons toujours pas assez pour déterminer s'il y a un seuil de dosage sécuritaire", regrette Christina Chambers. Son équipe souhaite développer de nouvelles recherches sur le sujet, notamment pour savoir si les conséquences sur l’enfant sont différentes entre les produits de marijuana fumés ou comestibles.

Légalisation de la marijuana dans plusieurs États américains

Avec la légalisation de la marijuana dans plusieurs États américains, le cannabis est la drogue récréative la plus couramment utilisée chez les femmes qui allaitent. Et en Californie, même les femmes enceintes en consomment, selon une nouvelle étude publiée dans le JAMA.

220 000 grossesses ont été suivies. Résultat : les femmes enceintes souffrant de graves nausées et vomissements pendant la grossesse avaient presque quatre fois plus de chances de consommer de la marijuana avant la naissance de leur enfant que les femmes enceintes exemptes de ces symptômes. Celles qui avaient des nausées et des vomissements plus légers étaient deux fois plus susceptibles de fumer de l’herbe.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité