Publicité

QUESTION D'ACTU

Automédication

Etats-Unis : pourquoi de plus en plus de femmes enceintes consomment-elles du cannabis ?

Aux Etats-Unis, en Californie, de nombreuses femmes enceintes consomment de la marijuana pendant leur grossesse. Une auto-médication qui peut être lourde de conséquences.

Etats-Unis : pourquoi de plus en plus de femmes enceintes consomment-elles du cannabis ? AHPhotoswpg / stock

  • Publié 22.08.2018 à 07h19
  • |
  • |
  • |
  • |


En Californie, les femmes enceintes souffrant de nausées consomment plus de marijuana que les autres, selon une nouvelle étude publiée dans le JAMA. Rappelons que l’herbe est légale dans cet Etat américain. D’autres études avaient récemment montré que la prévalence de la consommation de haschisch chez les femmes enceintes augmente, sans que les chercheurs n’arrivent à expliquer pourquoi. L’hypothèse avancée est que ces consommatrices tentent de soigner toutes seules leurs nausées à l’aide de cannabis.

220 000 grossesses ont été suivies. Les femmes enceintes souffrant de graves nausées et vomissements pendant la grossesse avaient presque quatre fois plus de chances de consommer de la marijuana avant la naissance de leur enfant que les femmes enceintes exemptes de ces symptômes. Celles qui avaient des nausées et des vomissements plus légers étaient deux fois plus susceptibles de fumer de l’herbe.  

Impossible de déterminer l’œuf et la poule

Sur l’ensemble de la cohorte, la prévalence totale de consommation prénatale de marijuana était de 5,3%. Des nausées et des vomissements graves se sont produits chez 2,3% des femmes enceintes. 11,3% d'entre elles ont alors consommé de la marijuana pendant la grossesse. De légères nausées et vomissements pendant la grossesse se sont produits dans 15,3% du groupe, dont 8,4% a consommé du haschisch au cours de cette période. 4,5% des futures mères n’ayant pas de nausées ont aussi consommé de l’herbe.

"Il s'agit de la plus grande étude à ce jour sur les nausées et les vomissements pendant la grossesse et la consommation prénatale de marijuana", a déclaré la directrice de l’essai, Kelly Young-Wolff, de la division de recherche de Kaiser Permanente OB-GYN, en Californie du Nord. "Nos résultats appuient ceux d’un petit nombre de recherches, mais de plus en plus nombreuses, qui suggèrent que certaines femmes enceintes peuvent utiliser la marijuana pour s'auto-médicamenter". Pour le moment, impossible de déterminer l’œuf et la poule. Les femmes enceintes fument-elles plus à cause des nausées, où ont-elles plus de nausées parce qu’elles consomment de la marijuana ?

Ne pas consommer de marijuana

Quoiqu’il en soit, les autorités recommandent formellement aux femmes enceintes de ne pas consommer de marijuana, même si elles souffrent de nausées. Les mères qui consomment du cannabis lorsqu’elles sont enceintes ont notamment deux fois plus de risque d’accoucher d’un bébé au faible poids, selon une récente étude. D’autres problèmes de santé sont aussi susceptibles d’apparaître dans les premières années de la vie de l’enfant. "Des données de plus en plus nombreuses suggèrent que l'exposition prénatale au cannabis a un impact négatif sur la fonction cérébrale de l'enfant à partir de la petite enfance, en particulier les problèmes liés au trouble déficitaire de l'attention", explique Tessa Crume, professeure adjointe d’épidémiologie de la Colorado School of Public Health.
 
"Nous espérons que notre étude pourra aider à alerter les cliniciens sur le fait que les femmes ayant des nausées et des vomissements pendant la grossesse sont plus susceptibles de consommer de la marijuana", conclue Nancy Goler, directrice exécutive associée du Permanente Medical Group. "Les femmes enceintes doivent faire l'objet d'un dépistage et être informées des effets négatifs possibles, tout en recevant les options de traitement médicalement recommandées".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité