Publicité

QUESTION D'ACTU

Télémédecine

A partir du 15 septembre, vous pourrez consulter votre médecin à distance

Après un accord entre les syndicats de médecins libéraux et l’Assurance maladie, la télémédecine s’installe en France à partir du 15 septembre. Les consultations, qui seront remboursées, devraient permettre de fournir un meilleur accès aux soins. 

A partir du 15 septembre, vous pourrez consulter votre médecin à distance nito100/iStock

  • Publié 20.08.2018 à 10h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Consulter son médecin depuis chez soi sera bientôt possible. Trois syndicats de médecins libéraux et l’Assurance maladie ont signé un accord sur la téléconsultation et la téléexpertise : le 15 septembre, le service sera officiellement lancé en France, d’après un arrêté au Journal officiel publié le 10 août. 

Protéger les données de santé

Ce service sera réservé aux patients qui résident en France : ils pourront avoir une consultation médicale à distance et recevoir une ordonnance par voie numérique, le tout leur coûtera le même prix qu’une consultation en cabinet : 25 euros avec un généraliste et 30 euros avec un spécialiste.

Des systèmes assurant la protection des données seront mis en place grâce à des plateformes dédiées. Les médecins pourront recevoir une aide pour s’équiper en matériel adapté qui s’élèvera au maximum à 525 euros. Pour le patient, il sera nécessaire d’être équipé d’une tablette ou d’un ordinateur avec webcam. Cela devrait permettre aux personnes n'ayant pas accès aux soins pour des raisons variées (désert médical, vie en Ephad, etc) d'améliorer leur suivi médical. 

La téléeexpertise réservée à certains cas

L’arrêté au Journal officiel fixe aussi le cadre de la téléexpertiste : elle est définie par "l’expertise sollicitée par un médecin dit 'requérant' et donnée par un médecin dit 'médecin requis' en raison de sa formation ou de sa compétence particulière, sur la base d’informations ou d’éléments médicaux liés à la prise en charge d’un patient, et ce, hors de la présence de ce dernier". Elle sera d’abord réservée aux patients atteints par des affections de longues durées, des maladies rares, les patients qui vivent dans des zones sous-denses (où il y a peu de médecins) et qui n’ont pas de médecin traitant, ceux qui vivent en Ephad ou qui sont incarcérés. 

Le virage numérique 

Plusieurs initiatives sont lancées depuis quelques années pour améliorer l'accès aux soins grâce au numérique. Doctolib, par exemple, a complètement transformé la manière de prendre rendez-vous chez un professionnel de santé. 55 000 médecins sont aujourd’hui inscrits sur ce site et chaque mois près de 20 millions de patients visitent le site internet pour prendre rendez-vous. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité