Publicité

QUESTION D'ACTU

Crise des opiacés

Aux Etats-Unis, l’espérance de vie diminue à cause de la dépendance aux opioïdes

Une étude sur l’évolution de l’espérance de vie dans plusieurs pays développés montre qu’aux Etats-Unis, elle diminue depuis quelques années à cause de la crise des opioïdes. Ces médicaments tuent plus que l'héroïne.

Aux Etats-Unis, l’espérance de vie diminue à cause de la dépendance aux opioïdes Darwin Brandis/iStock

  • Publié 25.08.2018 à 12h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Aux Etats-Unis, on meurt plus par overdose de médicaments opioïdes que par accident de la route et c’est l'une des causes principales de la diminution de l’espérance de vie depuis quelques années.

Une nouvelle étude publiée dans le British Medical Journal met en lumière les conséquences de la crise des opioïdes sur l’espérance de vie des Américains. Face à cette catastrophe sanitaire, le président Donald Trump veut attaquer les laboratoires qui commercialisent ces produits. 

Les overdoses, principale cause de décès

La recherche est consacrée à l’évolution de l’espérance de vie dans 18 pays à forts revenus. Partout, la baisse récente de l’espérance de vie est associée à des pathologies liées à l’âge ou aux maladies cardiovasculaires, nerveuses, respiratoires ou encore à des troubles mentaux, sauf dans un pays : les Etats-Unis.

Outre-Atlantique, alors que l'obésité y est plus fréquente qu'ailleurs, le déclin de l’espérance de vie concerne les personnes âgées de 25 à 65 ans, et parmi les principales causes figure l’usage de médicaments opioïdes.

En 2017, 72 000 décès résultaient d’overdoses de médicaments opioïdes, qui sont la septième cause de mortalité dans le pays. De nombreuses personnes sont victimes de leur addiction aux opioïdes, pourtant prescrits par ordonnance en raison d'un trop grand laxisme des médecins et des pharmaciens dans certains états. 

Un fort risque de dépendance 

Les opioïdes sont des anti-douleurs comme la morphine ou la codéine par exemple et sont issus de dérivés de l’opium. Leur usage peut provoquer de fortes dépendances car les personnes ressentent des sensations de "shoot" lorsqu’elles en consomment, elles se sentent plus légères et détendues. 

De nombreux Américains se voient prescrire avec laxisme ou exagération ces produits pour des douleurs puis, sans suivi adéquat, basculent dans la dépendance. 

Des laboratoires attaqués en justice

Le président américain Donald Trump a demandé, jeudi 16 août, à son ministre de la Justice de lancer des poursuites judiciaires à l'encontre de ceux qui vendent ces produits aux hôpitaux notamment. Le président américain a déclaré lors d’une réunion : "les gens vont à l’hôpital avec un bras cassé, il ressortent, ils sont devenus des accros aux drogues." 

Certains Etats américains ont déjà mené des poursuites contre des laboratoires, notamment l’Etat de New-York, l’Ohio ou le Mississippi. En octobre 2017, Donald Trump a déclaré l’état d’urgence de santé publique concernant la crise des opiacés. Cette dernière pourrait s’étendre à d’autres pays, les autorités s’inquiètent en Australie, au Canada, et au Royaume-Uni, où plusieurs décès sont attribués à l’usage d’opioïdes de synthèse. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité