Publicité

QUESTION D'ACTU

Langue des signes

Handicap : comment apprend-t-on à communiquer avec son enfant sourd ?

A la rentrée, l’École des Parents et la Fondation pour l’Audition vont mettre en place des ateliers thématiques et des groupes de parole pour aider les parents d'enfants sourds ou malentendants. 

Handicap : comment apprend-t-on à communiquer avec son enfant sourd ? LSOphoto / stock

  • Publié 02.08.2018 à 09h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le but d’aider les parents d’enfants sourds ou malentendants, l’École des Parents et la Fondation pour l’Audition vont mettre en place des ateliers thématiques et des groupes de parole. Ils seront proposés gratuitement, tous les mois, dès septembre 2018.

"Être parent d’enfant sourd est compliqué car il faut connaitre et comprendre la surdité. L’audition relie les hommes aux hommes, c’est la base de la communication, du lien aux autres. Il est donc impératif de construire ce lien sur de bonnes bases, de faire les bons choix. L’École des parents d’enfants sourds ou malentendants se veut un lieu d’échanges, de partage et d’informations pour que chaque parent puisse avoir le soutien dont il a besoin", nous explique le président de la Fondation de l’Audition Jean-Pierre Meyers.

"Garder sa place de papa et de maman"

L’initiative propose donc des ateliers intitulés Savoir être, mieux accepter la surdité ou encore Je suis parent d’un enfant sourd mais parent avant tout. "Les parents ne doivent pas se substituer aux professionnels de santé qui vont accompagner leur enfant. Il faut garder sa place de papa, de maman et non pas devenir un éducateur", complète Jean-Pierre Meyers.

En France, les personnes sourdes ou malentendantes souffrent gravement de problèmes de communication. Selon le baromètre santé sourds et malentendants, elles sont trois fois plus nombreuses a être en état de souffrance psychique que le reste de la population. Elles font en conséquence trois fois plus de tentatives de suicide que les personnes n’ayant aucun problème d’audition, et même lorsqu’elles ne passent pas à l’acte, elles sont cinq fois plus nombreuses à admettre avoir eu des pensées suicidaires au cours des douze mois écoulés.

700 enfants sourds chaque année

Ces actes d’auto-agression interviennent notamment dans le contexte d’une souffrance au travail. Les sourds et malentendants sont 34% à se dire en état de détresse psychologique contre 5,4% de la population générale. Ils sont aussi 3,5% à avoir tenté un suicide pour raisons professionnelles, contre 0,6% de leurs collègues. Seul un salarié sur dix bénéficie d’un emploi du temps aménagé.

"Les progrès de la science sont déjà là. Les jeunes enfants implantés ont aujourd’hui de très bons résultats et nous croyons beaucoup au progrès de la recherche. Un des projets phares de la Fondation est d’ailleurs la création d’un Institut de l’Audition (centre de recherche interdisciplinaire en neurosciences de l’audition) qui ouvrira dans un an à Paris. Mais même si les enfants sourds vivent de mieux en mieux dans un monde d'entendants, il faut d'abord et surtout bien les accompagner dans l’appropriation de leur langue et leur développement", avertit en conséquence Jean-Pierre Meyers.

La surdité congénitale touche un nouveau né sur 1000, soit 700 enfants sourds chaque année. En France, un tiers d’entre eux pratiquent couramment la Langue des Signes. 34% sont encore inactifs, du fait à la restriction d’accès aux loisirs et à l’isolement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité