Publicité

QUESTION D'ACTU

Sérotonine

Dépression : pourquoi certaines personnes sont insensibles aux antidépresseurs ?

La déficience d'un récepteur à la sérotonine pourrait être déterminante dans l’absence de réponse aux antidépresseurs les plus prescrits, selon des chercheurs de l'Inserm. 

Dépression : pourquoi certaines personnes sont insensibles aux antidépresseurs ? fizkes / istock

  • Publié 25.07.2018 à 15h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Pourquoi certains patients déprimés présentent-ils une résistance quasi-totale aux antidépresseurs les plus courants ? C’est sur cette question que se sont penchés des chercheurs de l’Inserm et de Sorbonne Université au sein de l’Institut du Fer à Moulin. Leur travaux, parus dans la revue Neurospychopharmacology, ouvrent la voie à une meilleure compréhension de l’implication de la sérotonine dans les maladies psychiatriques.

Posons d’abord les bases d’une mécanique complexe. La sérotonine est une substance chimique produite par certains neurones dans le cerveau pour en activer d’autres. C’est un neurotransmetteur, impliqué dans de nombreuses maladies psychiatriques telles que la dépression, l’addiction, l’impulsivité ou la psychose.

Insensibles aux anti-dépresseurs

La sérotonine est sécrétée par des neurones spécifiques appelés "neurones sérotoninergiques".Pour réguler leur activité, les neurones sérotoninergiques possèdent plusieurs types de récepteur à la sérotonine, qu’on appelle "autorécepteurs". Partant de ces connaissances, les scientifiques ont voulu tester l'hypothèse que des récepteurs particuliers, appelés "récepteurs 5-HT2B", régulaient directement et positivement l'activité des neurones de la sérotonine.

Dans le cadre de la dépression, la sécrétion de la sérotonine est trop réduite. Les antidépresseurs classiques permettent de conserver une concentration normale de sérotonine dans le cerveau. Mais "l’absence de récepteurs 5-HT2B chez la souris élimine les effets des molécules qui ciblent directement les neurones sérotoninergiques, y compris les libérateurs de sérotonine dérivés de l'amphétamine et les antidépresseurs inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine", ont découvert les chercheurs. En d’autres termes, les personnes qui ne possèdent par de récepteurs 5-HT2B pourraient être insensibles aux anti-dépresseurs, et souffrir beaucoup plus longtemps de la pathologie.

Une maladie qui touche tous les âges

La dépression est une maladie qui touche tous les âges, depuis l’enfance jusque très tard dans la vie. En 2010, 7,5% des 15-85 ans auraient vécu un épisode dépressif, avec une prévalence deux fois plus importante chez les femmes que chez les hommes (source : Institut national de prévention et d’éducation pour la santé). La prévalence des troubles dépressifs est estimée entre 2,1 à 3,4 % chez l’enfant et à 14 % chez l’adolescent.

La dépression majeure, aussi connue sous le nom de dépression sévère, dépression clinique ou encore dépression unipolaire, est une forme parmi d'autres du trouble dépressif. Les autres troubles dépressifs sont la dysthymie (forme de dépression chronique moins grave que la dépression majeure) et la dépression bipolaire (phase dépressive qui suit la phase maniaque lors du trouble bipolaire).

Même si la dépression majeure peut avoir des effets dévastateurs, dont le plus grave est le suicide, il est important de savoir qu'elle peut être soignée complètement. Entre 80% et 90% des personnes diagnostiquées comme souffrant de dépression majeure retrouvent une vie parfaitement normal.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité