Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer

Des perruques mieux remboursées ? La promesse d’Agnès Buzyn…

La ministre de la santé Agnès Buzyn a annoncé jeudi que les perruques qu’achètent les femmes, mais aussi les hommes, atteints de cancer vont être (bientôt) mieux remboursées.

Des perruques mieux remboursées ? La promesse d’Agnès Buzyn… Neydtstock

  • Publié 24.06.2018 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Perdre ses cheveux, même si c’est provisoire est toujours vécu comme une injustice supplémentaire lors du traitement de certains cancers. Le recours à une perruque est alors un soulagement réel d’ailleurs prescris par le médecin.

Selon le site de l’Institut National du Cancer, l’INCA, en matière de prix, la nature des cheveux utilisés dans la perruque est déterminante. Les cheveux naturels sont plus chers que les cheveux synthétiques.

Les premiers prix des perruques « prêt-à-porter » en fibres synthétiques tournent autour du forfait remboursé par l'Assurance maladie (125 euros) et peuvent atteindre 600 euros environ (selon le type de montage : machine ou main).

Le prix des perruques en cheveux naturels démarre autour de 700 euros et peut atteindre plusieurs milliers d'euros pour une perruque faite à la main, sur mesure.

La perruque fait l'objet d'une prescription par le médecin (renouvelable si nécessaire) et est donc prise en charge à hauteur de 125 euros par l'Assurance maladie (le vendeur remplit une feuille de soins à cet effet).

Un complément pourra être remboursé par une assurance complémentaire, si on en a souscrit. Ce remboursement est extrêmement variable, selon le type de contrat dont on bénéficie, il peut couvrir d’une à six fois le forfait de l'Assurance maladie.

Tous les types de vendeurs ne permettant pas de bénéficier de la prise en charge de la Sécurité sociale ni du tiers payant (car ils n'ont pas effectué les démarches nécessaires), il vaut mieux s'informer avant de se rendre dans le magasin.

Désormais 250 à 300 euros

Agnès Buzyn évoque un remboursement situé entre 250 et 300 euros. Une promesse dont on peut espérer qu’elle sera tenue, si l’on se souvient qu’il s’agit là d’une demande qu’avait faite il y a deux la présidente de l’Institut National du Cancer, l’INCA… qui n’était autre qu’Agnès Buzyn, elle-même ! Une présidente qui était très préoccupée par tout ce qui représente la double peine des malades du cancer. Certes la perte de cheveux, mais aussi les problèmes de sexualité, d’accès à l’exercice physique et la mise de côté de la plupart des assurances et des organismes de prêt. C’est une première victoire que saluent la plupart des associations de patients qui attendent désormais une aide supplémentaire de la part des   mutuelles complémentaires, aujourd’hui très insuffisante.

Cette annonce de la ministre est un réel effort, puisque l’Assurance Maladie rembourse 30 000 perruques par an.

Rappelons que l’on estime le nombre de perruques vendues contre la chute de cheveux liée à la perte de cheveux lors de chimiothérapie à près de 60 000.

120 000 chimiothérapies qui sont susceptibles de provoquer cet effet secondaire désagréable (mais réversibles) sont prescrites chaque année en France dont 70 000 chez les femmes.

Une chute temporaire

Aussi appelée alopécie, la chute des cheveux est habituelle dans les deux ou trois semaines suivant la plupart des chimiothérapies et après une radiothérapie du crâne. Il n'y a pas de traitement préventif efficace pour l'empêcher. Dans l'immense majorité des cas, elle est temporaire.

Certains enfants préfèrent rester tête nue ; d'autres portent un foulard, un chapeau ou une casquette, parfois une perruque.

Où acheter les perruques ?

Le site de l’INCA précise que c'est vers son coiffeur qu'on va souvent se tourner pour avoir des renseignements. Celui-ci peut parfois présenter un choix sur catalogue et commander quelques modèles parmi lesquels vous pourrez choisir, ou il vous orientera vers un magasin spécialisé.

Il existe des magasins spécialisés où l'on peut trouver une large gamme de perruques et des instituts spécialisés qui s'apparentent plutôt à des salons et qui offrent une large palette de services complémentaires.

Il est également possible de se procurer une perruque dans certains grands magasins, par correspondance auprès de créateurs, en pharmacie et sur certains sites internet.

Certains instituts proposent la vente de perruques à domicile, ou en milieu hospitalier, pour les personnes qui ne peuvent se déplacer.

 Le choix d'une perruque requiert un peu de temps, il faut prévoir environ une heure pour faire son choix et procéder à quelques essayages. Il vaut donc mieux prendre rendez-vous pour ne pas risquer d'attendre trop longtemps dans la boutique et être conseillée au mieux.

 L'Institut National du Cancer a établi une charte des obligations du vendeur de perruques. Les magasins qui y souscrivent s'engagent à respecter des principes tant au niveau de l'accueil, que de la présentation des produits ou du service après-vente.

L'INCA recommande de se rendre en priorité dans ces magasins. Coordonnées sur le site de l’INCA : http://www.e-cancer.fr

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité