Publicité

QUESTION D'ACTU

Mieux vaut prévenir que guérir

Maladie de Crohn : l’IRM, une bonne méthode pour diagnostiquer les rechutes

L'IRM permet de surveiller efficacement l'étendue de la maladie de Crohn au sein de l'intestin grêle, selon une nouvelle étude. C'est un outil précieux contre les risques de rechute. 

Maladie de Crohn : l’IRM, une bonne méthode pour diagnostiquer les rechutes Istock / AntonioGuillem

  • Publié 19.06.2018 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'entérographie par résonance magnétique (IRM) et l’échographie sont toutes deux utilisées pour surveiller l’étendue de la maladie de Crohn au sein de l'intestin grêle des patients, mais leur degré de précision respective était jusqu’ici mal connu.   

Pour pallier cet état de fait, des chercheurs, récemment publiés dans The Lancet, ont recrutés 284 patients dans huit hôpitaux différents au Royaume-Uni. Ils étaient âgés de 16 ans ou plus. Tous avaient récemment été diagnostiqués comme souffrant de la maladie de Crohn, avec un risque de rechute important.

Etendue, taux de présence

En plus des examens standards, les patients de cette cohorte ont subi une IRM et une échographie. Résultat : l’étendue la maladie de Crohn au sein de l’intestin grêle (80%) et son taux de présence (97%) étaient significativement plus importants lorsque ces données étaient analysées avec l’IRM qu’avec l’échographie (étendue de la maladie : 70% / Présence de la maladie : 92%).

"L'IRM et l'échographie sont deux alternatives efficaces à l'iléocolonoscopie pour détecter la présence d'une maladie de l'intestin grêle. Cependant, l'IRM est à privilégier lorsque c’est possible, car sa sensibilité dépasse largement les ultrasons", affirment les chercheurs.  

4000 nouveaux cas de maladie de Crohn

La France se caractérise par une incidence élevée de la maladie de Crohn, une situation exceptionnelle par rapport à ses voisins européens. Près de 4000 nouveaux cas de maladie de Crohn par an sont diagnostiqués. Ces affections débutent le plus souvent chez des adultes jeunes, avec un pic de fréquence entre 25 et 30 ans. Plus de 10% des malades sont diagnostiqués avant l'âge de 17 ans.

Une étude récente (Registre Epimad) a en outre montré une très nette augmentation de l’incidence de la maladie de Crohn dans la tranche d'âge des 10-19 ans, chiffrée à +79% sur une période s'étalant entre 1988 et 2007. Pour ces patients, la maladie est souvent grave en raison notamment d'une plus longue durée d'évolution au cours de la vie.

Manifestations de la maladie

Les principales manifestations de la maladie sont les douleurs abdominales, une diarrhée chronique et l'amaigrissement. Le transit peut aussi être normal si la maladie ne touche pas le côlon. Peuvent s'y associer une fièvre modérée et de la fatigue.
La maladie de Crohn évolue par poussées entrecoupées de périodes de rémission qui peuvent durer plusieurs mois. Les crises se succèdent de façon assez imprévisible et sont d'intensité variable. Il arrive parfois que les symptômes soient tellement intenses  qu'une hospitalisation devient nécessaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité