Publicité

QUESTION D'ACTU

Money money money

Tabac : voici le classement des méthodes les plus efficaces pour arrêter de fumer

Pour arrêter de fumer, rien ne semble plus efficace que les incitations financières, selon une nouvelle étude publiée dans The New England Journal of Médecine. Une donnée certes intéressante, mais difficilement transposable à la vie réelle. 

Tabac : voici le classement des méthodes les plus efficaces pour arrêter de fumer OcusFocus / istock

  • Publié 15.06.2018 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les mesures anti-tabac commencent à porter leur fruit en France, une étude publiée dans The New England Journal of Médecine a établi un classement des méthodes les plus efficaces pour arrêter de fumer.

600 dollars

Pour ce faire, 6006 fumeurs ont été repartis en quatre groupes. Tous ont été briefés sur les bénéfices qu’apporte l’arrêt du tabac, et motivés tout au long de l’expérience par des sms d’encouragement.

Le premier groupe a ensuite reçu des thérapies pharmacologiques gratuites, le second des aides e-cigarettes gratuites et le troisième des thérapies pharmacologiques gratuites et la somme de 600 dollars à la fin de l’expérience en cas d’arrêt de sevrage. Enfin, le dernier groupe a reçu des aides au sevrage gratuites et le dépôt de 600 dollars sur un compte au début de l’expérience avec la menace de se le voir retirer en cas de rechute. 

Aides gratuites à l'abandon du tabac

Six mois après, les taux d'abstinence étaient de 0,1 % dans le groupe des thérapies pharmacologiques gratuites, de 0,5 % dans le groupe des e-cigarettes gratuites, de 2% dans le groupe des 600 dollars de récompense et de 2,9% dans le groupe des 600 dollars déposés sur un compte au début de l’expérience.

"Les incitations financières ajoutées aux aides gratuites au sevrage ont permis d'obtenir un taux plus élevé d'abstinence tabagique que les seules aides gratuites au sevrage", concluent les auteurs. "Parmi les fumeurs qui ont reçu les soins habituels (information et sms de motivation), l'ajout d'aides gratuites à l'abandon du tabac ou de cigarettes électroniques n'a pas été bénéfique." 

73 000 décès chaque année

Selon les données du Baromètre santé 2017 de Santé publique France publiées récemment, la prévalence du tabagisme quotidien est tombée de 29,4% en 2016 à 26,9% en 2017, soit une baisse de 2,5 points. Cela correspond à un million de fumeurs en moins sur une année.

En France, le tabagisme reste malgré tout la première cause de mortalité évitable, avec environ 73 000 décès chaque année. Il peut être la cause de multiples cancers (poumon, gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie, utérus, œsophage). Mais également de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, artérite des membres inférieurs, anévrismes, hypertension artérielle) et de troubles de l’érection.

D’autres pathologies ont un lien ou sont aggravées par le tabagisme : les gastrites, les ulcères gastro-duodénaux, le diabète de type II, l’hypercholestérolémie, l’hypertriglycéridémie, l’eczéma, le psoriasis, le lupus, les infections ORL (nez - gorge - oreilles) et dentaires, la cataracte et la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) pouvant aboutir à la cécité. Sans oublier la parodontite, maladie des gencives qui provoque le déchaussement et la perte des dents.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité