Publicité

QUESTION D'ACTU

Mortalité évitable

L’alcool tue 49 000 Français par an

Malgré une consommation en recul de 50% en 50 ans, l’alcool reste la 2e cause de mortalité évitable en France, juste derrière le tabac.

L’alcool tue 49 000 Français par an DEFOSSEZ/WPA/SIPA

  • Publié 07.05.2013 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon l’image internationalement répandue, le Français coiffé de son béret déguste quotidiennement sa baguette accompagnée de vin rouge. Le cliché  a la vie dure et pourtant, par rapport au début des années 60, les Français ont réduit de plus de moitié leur consommation d’alcool et cette diminution est essentiellement imputable à la baisse de la consommation de vin.
Si le vin reste encore la boisson alcoolisée la plus régulièrement consommée par les jeunes femmes de 18 à 25 ans, les jeunes hommes lui préfèrent de très loin la bière et les alcools forts. En moyenne, toute génération confondue, nous consommons aujourd’hui 27g d’alcool pur par adulte et par jour, ce qui correspond à un peu plus de deux verres de 10 cl pour le vin, de 25 cl pour la bière ou de 3 cl pour les alcools forts. Bien loin des 48g d’alcool par jour consommés dans l’Hexagone au début des années 70.


Mais tout de même, en Europe, seuls les Estoniens, les Tchèques et les Irlandais lèvent plus le coude que les Français. Et pour cette habitude culturellement ancrée, « la France paie chaque année un lourd tribut », rappelle l’Institut de veille sanitaire dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) thématique consacré à l’alcool et publié ce mardi. L’alcool est en effet responsable de 49 000 décès par an, principalement par cancer et par maladie cardiovasculaire. Trois victimes de l’alcool sur quatre sont des hommes et une sur trois est âgée de moins de 65 ans.

Il s’agit de la 2e cause de mortalité évitable, juste derrière le tabac. Il y a donc un enjeu de santé public majeur à amener les Français à réduire leur consommation d’alcool. Et de manière très nette.
Selon les épidémiologistes de l’Institut Gustave Roussy à Villejuif qui publient dans le BEH leur analyse des statistiques de mortalité « même à la dose relativement modérée de 13 grammes d’alcool pur par jour (soit un verre et demi par jour), l’alcool reste nocif et responsable de 1150 morts par an ». D’après une récente étude anglaise, la juste mesure pour conserver les effets protecteurs de l’alcool sur le cœur et les vaisseaux tout en évitant ses dangers serait de s’en tenir à 5 grammes par jour, soit un demi-verre standard par jour.

Pour convaincre les Français qu’ils boivent trop, la répression de l’alcool au volant et les campagnes de sensibilisation semblent s’essouffler. Les spécialistes préconisent aujourd'hui de s’attaquer plus directement au porte-monnaie des consommateurs. Parmi les mesures les plus efficientes listées par l’Organisation mondiale de la Santé figure notamment l’augmentation des taxes sur l’alcool. La France a commencé cette année par les bières en ajoutant 5 centimes de taxe sur chaque verre de 25cl vendu. Mais des études britanniques et canadiennes ont également démontré l’efficacité d’une autre mesure : maintenir l’alcool à un prix dissuasif en fixant un prix minimum imposé permet de réduire la consommation d’alcool de 5%. Reste à passer outre le lobby alcoolier …

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité