Publicité

QUESTION D'ACTU

Passez bio

Pourquoi les shampoings traditionnels sont des "détergents monstrueux" pour le cuir chevelu

D'après la startup américaine Hairstory, les shampoings vendus dans le commerce sont des "détergents monstrueux" qui abîment dramatiquement la flore bactérienne du cuir chevelu. On vous explique pourquoi.

Pourquoi les shampoings traditionnels sont des \ vadimguzhva/iStock

  • Publié 06.06.2018 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


"La plupart des shampoings utilisent des ingrédients qui sont aussi présents dans les produits que vous utilisez pour nettoyer votre voiture ou votre vaisselle". Tel est l’inquiétant constat d’Eli Halliwell, créateur de la startup américaine Hairstory qui propose aux consommateurs un produit sans détergent et sans mousse pour leurs cheveux afin de les laver tout en protégeant leur flore bactérienne.  

Car aujourd’hui, les shampoings vendus dans le commerce sont des "détergents monstrueux", assure Halliwell. "Ils conviennent parfaitement aux chambres d’hôpitaux ou salles d’opération –des endroits où vous voulez absolument que tout soit aussi propre que possible– mais beaucoup moins à votre douche", explique-t-il au site Fast Company.

En effet, votre shampoing mousse, parce qu’il est composé de tensioactifs tels que le Laureth sulfate de sodium, détruit les huiles naturelles censées protéger votre cuir chevelu. Résultat des courses : votre corps se défend en sécrétant plus du sébum. "C’est un cercle vicieux : plus vous vous lavez, plus votre corps produit du sébum et plus vous ressentez le besoin de vous laver", argumente Halliwell. C’est pourquoi, il est recommandé de ne pas se laver les cheveux plus de deux fois par semaine.

Certains composés chimiques probablement cancérogènes 

Sur le site internet de Hairstory, on peut d’ailleurs lire qu’il y a "autant de shampoings sur le marché pour tous les types de chevelures imaginables" car "plus de produits proposés" signifie "plus de revenus pour les entreprises". Par ailleurs, rappelons que les shampoings classiques peuvent provoquer des irritations et des allergies chez les consommateurs. Pire : certains de leurs composés chimiques, comme le 1,4-dioxane, ont été classés comme cancérogènes probables par l’Agence américaine de protection de l’environnement aux Etats-Unis, indique Fast Company.   

C’est pourquoi, aujourd’hui, Hairstory souhaite révolutionner les habitudes des consommateurs avec ses "démaquillants" pour cheveux. Ces derniers sont composés d’huiles essentielles connues pour leurs propriétés régénérescentes telles que l’huile de jojoba ou de menthe poivrée. Le but étant d’enlever la saleté des cheveux tout en les hydratant.

Mais si de nombreux utilisateurs rapportent avoir des "cheveux moins fragiles et fourchus", des internautes racontent avoir eu la sensation de ne pas s’être correctement lavés les cheveux et d’être sortis de la douche avec une désagréable sensation huileuse. Halliwell les encourage bien sûr à passer outre cette sensation immédiate pour voir les bénéfices sur le long terme.

De nombreuses alternatives douces bon marché 

Il existe de nombreuses alternatives douces qui n’abimeront ni la flore bactérienne du cuir chevelu ni votre porte-monnaie. Beaucoup de magasins proposent aujourd’hui des shampoings bio et sans sulfates à des prix raisonnables (il en existe à partir de 3 euros). Ces derniers sont par conséquents exempts de tous composants chimiques. En plus de ne pas vous irriter et de ne pas introduire de composants chimiques dans votre sang, le shampoing bio est également meilleur pour l’environnement puisqu’il n’est généralement pas testé sur les animaux et que son emballage est recyclable.

Face à la multitude de possibilités qui s’offre à vous, privilégiez les marques qui présentent une courte liste d’ingrédients. Car, vous l’aurez compris, un shampoing n’a pas besoin de nombreuses substances pour être efficace, bien au contraire. Les quatre premières composantes sont les plus importantes et les plus présentes dans le produit. Choisissez également le label "Nature et Progrès", plus sérieux qu’une simple appellation "écologique" ou "bio".

Enfin, pour ceux qui souhaitent aller encore plus loin, vous pouvez toujours opter pour une fabrication maison à base de lait de coco, de gel d’aloe vera, de miel ou d’œufs. De nombreux tutoriels existent afin de vous expliquer la marche à suivre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité