Publicité

QUESTION D'ACTU

Nouvelles technologies

Une start up met au point un pénis connecté capable d'offrir des érections à la commande

Une entreprise suisse a mis au point un pénis connecté capable de générer des érections artificielles. Une alternative thérapeutique pour les patients souffrant de disfonction érectile. 

Une start up met au point un pénis connecté capable d'offrir des érections à la commande SasinParaksa /iStock

  • Publié 17.05.2018 à 10h05
  • |
  • |
  • |
  • |


La start-up suisse Comphya vient de mettre au point une invention surprenante : un pénis connecté capable de reproduire des érections. L'objet a été conçu pour aider les patients atteints de troubles de l'érectionLe "Caverstim", comme il a été nommé, est une neuro-prothèse qui agit comme un stimulateur permettant à celui qui l'utilise d'obtenir une érection à la demande.

Les créateurs du dispositif connecté présentent le système comme une alternative pour les patients victimes de lésions cérébrales et/ou vertébrales, dont les conditions de santé les rendent hermétiques aux médicaments destinés à booster l'appétit sexuel comme le Viagra. Les hommes qui ont subi une ablation de la prostate sont également concernés.

100% de réussite

Équipé d'un neurotransmetteur, le CaverStim se place directement dans la cavité pelvienne. Un réseau d'électrodes permettra ensuite à celui qui le porte de déclencher une tumescence des organes génitaux. L'érection pourra être activée grâce à une petite télécommande que le patient pourra activer à tout moment. Un concept qui n'est pas sans rappeler celui des sextoys connus sous le nom d'"oeufs vibrants"…

Sauf que le CaverStim se présente davantage comme un dispositif thérapeutique que purement récréatif. Sur son site, Comphya rappelle que 66 millions d'hommes aux États-Unis et en Europe souffrent de troubles sévères de l'érection. Or, 30% d'entre eux ne sont pas réceptifs aux traitements médicamenteux.

"Ces patients ont principalement recours à des injections intrapéniales ou des implants péniens, qui sont assez problématiques et dépassés en raison de la douleur, la détresse, les effets secondaires et la destruction des tissus", expliquent les créateurs de CaverStim. La start-up assure que le processus est indolore. On ne connaît pas encore le prix du CaverStim, car le dispositif est encore en phase test. Breveté et testé sur une vingtaine de patients, l'entreprise, qui cherche actuellement à lever des fonds de 3 millions d'euros, affirme que le produit a obtenu 100% de réussite.

Des cellules souches à la base du pénis pour de plus grosses érections

La lutte contre les disfonctions érectiles fait partie des recherches de la communauté scientifique. Dernièrement, des scientifiques danois ont affirmé avoir trouvé un traitement capable à la fois de guérir la dysfonction érectile et de faire grossir le pénis en érection en augmentant leur flux sanguin. 

Développé par le Centre danois de médecine régénérative (DCRM), le soin consiste à injecter des cellules souches à la base du pénis. Il a été créé pour les hommes ayant dû subir une intervention chirurgicale à cause d’un cancer de la prostate. Une prostatectomie a malheureusement de multiples effets secondaires, dont la dysfonction érectile, en particulier si les nerfs ou les vaisseaux sanguins ont été endommagés pendant l'opération ou si le patient est âgé. La constriction des vaisseaux sanguins peut aussi faire rétrécir le sexe des patients.

Selon les chercheurs, une seule injection de cellules souches à la base du pénis suffirait à restaurer la pleine fonction du pénis, et ce pour toute la vie. Ils affirment que leur traitement a déjà été probant sur huit hommes et attendent les résultats de leur traitement sur douze autres patients, avant de présenter leur recherche en juillet prochain lors de la réunion de la Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie à Barcelone.

52% des hommes âgés de 40 à 70 ans présentent une dysfonction érectile

Rien qu'aux États-Unis, on estime qu’environ un homme sur neuf souffrira d’un cancer de la prostate au cours de sa vie. Même si la plupart de ces patients survivront à la maladie, 40% d'entre eux auront à supporter les conséquences d’une dysfonction érectile. Globalement, 52% des hommes âgés de 40 à 70 ans présentent une dysfonction érectile, significative chez 37% d’entre eux. Dans la population française, 31,6% des hommes souffrent de ce type de troubles. Un chiffre qui monte à 66,7% passé 70 ans.

S'il s’avère efficace et sans danger, l’équipe de scientifiques envisage une application beaucoup plus large de leur nouveau traitement. L’injection de cellules souches à la base du pénis pourrait ainsi aider tous les hommes qui souffrent de dysfonction érectile, dont les causes peuvent aller du simple vieillissement au diabète, en passant par les maladies cardiaques.

Précisons toutefois que cette recherche préliminaire est encore loin d'avoir fait toutes ses preuves. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité