Publicité

QUESTION D'ACTU

Mieux dépister pour mieux soigner

Etats-Unis : l’hépatite C progresse chez les enfants, la faute au manque de dépistage

Aux Etats-Unis, le nombre de cas d’infection par l’hépatite C augmente. Pour les chercheurs, le dépistage n’est pas suffisant. 

Etats-Unis : l’hépatite C progresse chez les enfants, la faute au manque de dépistage jarun011/iStock

  • Publié 03.05.2018 à 16h20
  • |
  • |
  • |
  • |


700 000 personnes dans le monde décèdent chaque année de l’hépatite C. Selon des données de Santé publique France, publiées en juin dernier, le nombre de personnes infectées en France recule. En 2011, 192 700 personnes étaient atteintes du virus de l’hépatite C (VHC), contre 232 000 en 2004. Mais aux Etats-Unis la situation est inverse. D’après les résultats de chercheurs de l’université de Pittsburgh, le nombre de cas chez les enfants augmente et le dépistage demeure insuffisant. 

40 000 enfants exposés pendant la grossesse chaque année

Leur étude a été publiée dans la revue Pediatrics, de l’American Academy of Pediatrics. Les chercheurs se sont intéressés aux cas d’enfants contaminés par transmission périnatale, c'est-à-dire les cas où le virus est transmis par la mère pendant la grossesse. Le virus se transmet en effet par le sang. Chaque année aux Etats-Unis, environ 40 000 enfants sont exposés au VHC pendant la grossesse. Entre 2 700 et 4000 sont ensuite infectés par le virus.

Lorsqu'une personne est contaminée, le sang va transporter le virus jusqu’au foie, ce qui peut conduire à une cirrhose, ainsi qu'à un hépatome, un cancer primitif du foie, voire à une hépatite fulminante. 

Une prévalence en hausse de 60%

Pour mener cette étude, les chercheurs ont utilisé une base de données, "Magee Maternal and Infant database", qui comprend l’ensemble des données sur les naissances depuis 1995 au sein de l’hôpital. Parmi les enfants exposés au VHC pendant la grossesse, seuls 30% ont subit un dépistage. La prévalence de la maladie (le nombre de malades à un moment T) a augmenté de 60% entre 2006 et 2014. 

Une situation différente en France

En France, le nombre de cas a diminué, et le nombre de dépistages réalisés à lui sensiblement augmenté. Les données de Santé Publique France de juin dernier montrent que le nombre de tests réalisés est passé de 43 pour 1000 habitants en 2013 à 47 pour 1000 en 2015. Néanmoins, de nombreuses personnes sont atteintes par VHC sans le savoir. Ils seraient environ 75 000 en France. 

Un traitement efficace contre l’hépatite C disponible

En 2014, de nouveaux traitements sont apparus sur le marché. Il s’agit des antiviraux d’action directe (AAD), ils permettraient la guérison dans 90% des cas en 8 à 12 semaines. Des médecins français, membres de l’association française des hépatologues (AFEF), recommandent d’autoriser les médecins à prescrire ce type de traitements (aujourd’hui seuls les spécialistes y sont autorisés), et d’en autoriser la dispense dans toutes les pharmacies (jusqu’ici seules les pharmacies hospitalières y sont autorisées).

Aussi, ils recommandent que chaque personne soit dépistée une fois dans sa vie, et ce test doit être pris en charge à 100% par la sécurité sociale. L’Organisation mondiale de la santé veut réduire le nombre de nouveaux cas de 90% d’ici à 2030, et le nombre de décès de 65%. Si un tel objectif est atteint, on parle d’élimination du virus.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité