Publicité

QUESTION D'ACTU

Informations

Une bactérie mangeuse de chair, la vaccination des enfants allergiques et la fin de l'épidémie de grippe : l'info du jour

Une bactérie mangeuse de chair se répand en Australie, la vaccination idéale des enfants allergiques et la fin de l'épidémie hivernale de grippe : voici les trois infos principales du jour. 

Une bactérie mangeuse de chair, la vaccination des enfants allergiques et la fin de l'épidémie de grippe : l'info du jour Istock

  • Publié 18.04.2018 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Une bactérie mangeuse de chair se répand en Australie

"Personne ne comprend ce qu’il se passe et qu’est-ce qui provoque l’épidémie", a confié un docteur australien à la BBC. Le nombre d’infections par une bactérie mangeuse de chair augmente. Les médecins australiens sont désarmés face à sa propagation, et cherchent une réponse pour lutter contre son développement. En 2013, il y a eu 74 infections par l’ulcère de Buruli, le nom médical de cette bactérie. Le nombre de cas ne cesse d’augmenter. En 2016, 186 ont été enregistrés. Pour l’année 2017, les scientifiques estiment ce nombre à 286 cas. Pour en savoir plus, cliquez ici

Congrès Francophone d’Allergologie : comment vacciner des enfants allergiques ?

La 13e édition du Congrès Francophone d’Allergologie (CFA) s'est ouverte mardi au Palais des Congrès de Paris. Jusqu'au 20 avril, la communauté allergologique abordera tous les aspects de la pathologie : allergies alimentaires, médicamenteuses, respiratoires, ORL ou ophtalmologiques, explorations, spécificités pédiatriques, éducation thérapeutique..., ainsi que toutes les formes de traitement au travers de différents formats de conférences. Après avoir abordé mardi le remboursement de la désensibilisation, les spécialistes évoquent ce jour la vaccination des enfants allergiques. Plus de précisions dans notre article

Grippe : l'épidémie hivernale se termine sur un bilan de 13 000 morts, moins qu'en 2016-2017

L'épidémie de grippe qualifiée "d'exceptionnelle" par le Ministère de la Santé a pris fin mi-avril, soldée par un excédent de mortalité de 13 000 morts, a annoncé ce mercredi Santé publique France. Soit moins que les 14 400 décès recensés à l'hiver 2016-2017. Deux pics de mortalité ont été observés : la première semaine de 2018 et lors de celle du 5 au 11 mars. "Les régions les plus concernées par cet excès de mortalité sont la Corse et l'Occitanie (+14%), les Hauts-de-France et la Normandie (+12%)", a relevé Santé publique France. Plus d'infos dans notre article

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité